mercredi 11 février 2009

Souvenir-Départ-Logements-Pas de pauvres en France...


Un mauvais plaisant d'Angers avait piraté le blog d'une
candidate Modem en campagne électorale !.
Sources Le Post- Blog Ginisty Christophe. Un départ du Modem qualifié de " non évènement " mais qui fait beaucoup de bruit dans la Blogosphère, dans le Post....

---------------------------------------------------------
Pas simple de se loger à Paris et, qui a dit qu'il n'y avait pas de logements sociaux à Neuilly ?....vidéo en fin de page " pas de pauvres en..."

" Qu’est-ce que le droit au logement opposable ? "
" Les sénateurs avaient voté la loi DALO le 5 mars 2007 au lendemain de l’emballement médiatique causée par les Don Quichotte, association qui a proposé aux sans-abri de camper en plein Paris pour rendre évidente aux yeux de tous leur misère. Les médias s’étaient emparés de l’affaire et l’Etat s’était retrouvé en position critique, tenu de répondre à cette situation inadmissible. "

" Les limites du Droit au Logement Opposable "
" Quelles sont les conséquences concrètes pour les bénéficiaires du Droit au logement opposable ? La loi prévoit que l'Etat doit réquisitionner les HLM qui font partie du contingent préfectoral et fournir un logement aux bénéficiaires dans les six mois. Passé le délai, la loi prévoit une condamnation de l'Etat. Une amende pour celui qui n'a pas obtenu son logement ? Pas exactement. Si l'Etat ne remplit pas ses obligations, il doit payer une astreinte... à l'Etat. En clair, une amende qui sera versée non pas au particulier, mais à un fonds devant permettre la construction de logements sociaux. On en revient au problème principal : la crise du logement est liée... à un manque de logements. "

" Logement : quand le plan de relance sert de prétexte pour supprimer les garde-fous anti-corruption "
" Sur les 26 milliards d'euros du plan de relance, 1.8 milliard d'euros est consacré au secteur du logement. Ce budget est réparti en trois postes de dépenses : rénovation urbaine, construction de 70 000 nouveaux logements, multiplication par deux des prêts à taux zéro (pour faciliter l'accès à la propriété).E pour faciliter la construction de logements et la signature de contrats de construction, le gouvernement a assoupli le code des marchés publics avec des conséquences insoupçonnées."

" A qui sont destinées les nouvelles constructions ?"
" La crise de logement touche de plein fouet la classe moyenne et les classes populaires. Pendant la campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy avait affirmé vouloir "une France de propriétaires". La France n'a jamais autant construit de logements : 430 000 nouveaux logements en 2007. Mais ces constructions ne sont pas forcément destinées à ceux qui en ont le plus besoin. Selon les dernières statistiques établies sur la période 2001-2006, le nombre d'accédants à la propriété a augmenté de 12%, mais le nombre d'accédants modestes (moins de 3 smic par mois par foyer) a diminué dans le même temps de 16%."


" Qui habite dans les HLM de Neuilly ?"
" La loi sur le renouvellement urbain (SRU) impose aux agglomérations d'avoir au moins 20% de logements sociaux d'ici à 2020. Si la France connaît une forme de ghettoïsation en banlieue, c'est en raison de l'absence de mixité sociale : les communes du 93 multiplient les Habitats à Loyer Modéré (HLM) quand les communes comme celle de Neuilly refusent d'en construire. Aujourd'hui, l'ancien fief de Nicolas Sarkozy compte 3,2% de HLM. Deux sociologues spécialisés dans l'étude de la bourgeoisie, ont enquêté pour savoir qui habitait dans les HLM de Neuilly."



" Logements de fonction : quand les contribuables payent les loyers des responsables politiques "
" Il a fallu attendre février 2005 et la démission du ministre de l'économie de l'époque pour que les médias s'intéressent au coût des logements de fonction des membres du gouvernement. En catastrophe, pour tenter de clore une polémique qui ne s'éteindra que par le départ d'Hervé Gaymard, le Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, avait édicté de nouvelles règles. Pendant la campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy avait promis de ne nommer que 15 ministres, avec pour conséquence indirecte, de limiter les difficultés pour trouver des logements de fonction aux ministres. Mais quelques mois plus tard éclate l'affaire du directeur de cabinet de la ministre du logement, Christine Boutin, logé dans un HLM depuis des années."

" Les affaires de logement révélées par le Canard Enchaîné "
" En un peu plus de dix ans, le journal satirique d'investigation a sorti au moins trois scandales immobiliers qui ont abouti soit à la démission, soit au déménagement des intéressés. En 1995, Alain Juppé est contraint de déménager. En 2005, le ministre de l'Economie, Hervé Gaymard, est obligé de démissionner. En 2007, le directeur de cabinet de la ministre du Logement est également contraint de démissionner. Sans oublier l'affaire du logement de Nicolas Sarkozy qui n'est jamais allée en justice."

" Politique du logement de Christine Boutin : l'opération médiatique à 300 000 euros "
" Christine Boutin, ministre du logement, a eu l’idée saugrenue de déménager toute son administration, à Lyon, pour une durée de dix jours en 2007. Dans quel but ? Montrer aux Français combien la crise du logement est une priorité pour le gouvernement. Pour la première fois, un ministère prend la décision de délocaliser, pour quelques jours, son administration. Pour un prix exorbitant."

publié le vendredi 8 février 2008 à 23h45 par Politique.net



----------------------------------------------------------------
" Qui habite dans les HLM de Neuilly ? "
" La loi sur le renouvellement urbain (SRU) impose aux agglomérations d'avoir au moins 20% de logements sociaux d'ici à 2020. Si la France connaît une forme de ghettoïsation en banlieue, c'est en raison de l'absence de mixité sociale : les communes du 93 multiplient les Habitats à Loyer Modéré (HLM) quand les communes comme celle de Neuilly refusent d'en construire. Aujourd'hui, l'ancien fief de Nicolas Sarkozy compte 3,2% de HLM. Dans un dossier publié par Le Monde 2, Monique et Michel Pinçon-Charlot, deux sociologues spécialisés dans l'étude de la bourgeoisie, ont enquêté pour savoir qui habitait dans les HLM de Neuilly. Et leurs conclusions sont surprenantes. "

" Les retards de Neuilly-sur-Seine dans la construction de HLM "
" La ville de Neuilly compte 3,2% de HLM, bien loin des 20% réglementaires. La commune préfère payer l'amende plutôt que de construire des logements qui viendraient bouleverser l'équilibre social d'une ville qui s'est considérablement embourgeoisée au cours des vingt dernières années. Depuis 2001, la commune a toutefois fait un effort en doublant le nombre de logements sociaux : de 391 en 2001, le nombre est passé à 954 en 2007 selon les chiffres communiqués par la commune au magazine Le Monde 2. Malgré cet effort, la ville est loin de remplir ses objectifs en matière de construction HLM. En 2004, son amende a été augmentée de 54% faute d'avoir construit un nombre suffisant de HLM entre 2002 et 2004. En effet, tous les 3 ans, la politique du logement de la ville de Neuilly est évaluée par l'Etat. Si l'effort consenti n'est pas suffisant, l'amende est majorée. Mais la municipalité sortante sait parfaitement utiliser tous les dispositifs de la loi pour en détourner l'objectif premier. En effet, la loi SRU stipule que si les investissements de la ville sont supérieurs à l'amende, alors la commune est dispensée de la payer. De fait, excepté en 2004, Neuilly n'a jamais eu à payer l'amende."

" Une liste de locataire sous le sceau du secret "
" Qui sont les habitants de ces 3,2% de HLM à Neuilly ? Depuis des années, l'opposition de gauche réclame la liste à la mairie. Et à chaque fois, le maire et ses adjoints bottent en touche en refusant de communiquer la liste. Au cours de l'enquête de la journaliste du Monde 2, une demande a été formulée auprès de la DDE (direction départementale de l'équipement) des Hauts-de-Seine pour obtenir l'inventaire des logements sociaux. Mais la DDE a refusé de rendre public cette liste. A ce jour, une seule liste a circulé : celle établie par deux étudiantes en 2006 grâce à un document obtenu auprès du service de l'urbanisme de la mairie. Un technicien avait bien voulu leur communiquer cette liste. Pourquoi la mairie refuse-t-elle de rendre public la liste des logements sociaux ? Certainement parce que les locataires de ces HLM ont un profil assez particulier."



" Des bâtiments de standing dispersés dans toute la ville "
" Au cours de leur enquête, la journaliste du Monde et les deux sociologues sont parvenus à identifier quelques immeubles HLM. Et surprise, alors que la plupart des villes concentre leurs HLM au même endroit, il n'y a pas de quartier HLM à Neuilly. Tous les bâtiments considérés comme HLM sont dispersés au quatre coins de la ville et ne correspondent pas à l'image habituelle que l'on peut s'en faire. A Neuilly, les HLM ne sont pas des grandes barres mais des immeubles de standing qui se fondent aux autres. Sans la liste, il est impossible de les reconnaître : immeubles des années 1920 avec des façades en brique, constructions des années 1960 en forme de cube avec terrasse et jardins intérieurs."

" Les locataires des HLM de Neuilly : châtelains, chefs d'entreprise, cadres supérieurs "
" Plus surprenant encore, le profil des locataires de ces HLM. Premier indice de l'anomalie, les parkings. On y trouve des 4 x 4, BMW, des coupés Alfa Roméo de collection. Deuxième indice : les riverains. La mixité sociale n'est pas vraiment la caractéristique première de ces immeubles. Il suffit de parcourir les rues pour comprendre qu'il ne s'agit pas de même population que dans les banlieues du 93."
" Et pour cause, en recoupant les adresses des HLM, les noms des détenteurs des lignes fixes et les listes du recensement électoral, la journaliste et les deux sociologues ont découvert qu'il y avait parmi les locataires de ces HLM des personnes très aisées. Des membres de la noblesse et de la grande bourgeoisie logent dans ces "habitations à loyer modéré" : fils de comtes, propriétaires de résidence secondaire, cadres supérieurs et PDG d'entreprises, des responsables du conseil général des Hauts-de-Seine.Comment expliquer cette anomalie ? A Neuilly, les terrains disponibles pour la construction de HLM sont rares et chers. Pour augmenter la part de logements sociaux, certains anciens immeubles issus du parc privé ont été transformés en HLM. Or, la loi autorise les locataires à rester dans leur logement même s'ils ont des revenus supérieurs au plafond des ressources pour l'attribution de HLM. Le maire assure que dans ce cas de figure, la mairie applique des surloyers. Il n'en reste pas moins que les HLM de Neuilly n'ont rien avoir avec les HLM classiques. D'ailleurs, là-bas, on préfère les appeler des "logements familiaux"."
*** SourcePascale Kremer, "Enquête sur les HLM de Neuilly", Le Monde 2, 26 janvier 2008

... et, pas de pauvre en France ? : http://www.dailymotion.com/video/xkfts_balkany-piege-par-les-yes-men
http://zen-fiatlux.blogspot.com
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

7 commentaires:

christian baubé a dit…

Et oui, vos archives montrent bien que l'équipe modem en place avec gérault en tête (il parait que cela peut s'écrire zéro) ne sont pas d'une honnêteté exemplaire!
Surtout ne pas voter Modem aux régionales pour bien montrer au petit père bayrou, que les gens qui ont espéré lors de ses premiers discours ne sont pas dupes.
NE PAS VOTER MODEM!!!

Anonyme a dit…

Christian Baubé, encore un pseudonyme inventé. ça vous va bien de donner des leçons d'honnêteté.
Le prénom est peut-être authentique, mais pas le nom qui à mon avis est un peu plus long.

La vigie a dit…

Quand on se permet d'aller modifier "substentiellement" un intitulé de blog, ça s'appelle un délit. Zen, il serait temps de nous dire quelle personne en était à l'origine ?

La vigie

" Taxe en janvier, RSA en juillet : l'Etat va récupérer 6 mois de taxe pour ses caisses en 2009
Pour comprendre où Nicolas Sarkozy va puiser les 760 millions d'euros, il faut revenir sur le dispositif du financement du RSA. La taxe de 1,1% sur les revenus du patrimoine sera applicable dès le 1er janvier 2009. Mais le RSA n'entrera en vigueur que six mois plus tard, le 1er juillet 2009. Ce décalage dans le temps est justifié par le gouvernement en raison des difficultés techniques de la suppression du RMI et de l'API au profit du RSA. Un temps d'adaptation s'avère donc nécessaire. Mais ce décalage n'est pas une opération neutre pour l'Etat : en 2009, l'Etat va taxer les foyers pendant un an, pour une allocation qui ne sera versée que six mois. Autrement dit, la taxe de 1,1% devrait rapporter 1,5 milliards d'euros en 2009, mais seulement 750 millions d'euros seront destinés au RSA, selon le Canard Enchaîné du 3 septembre 2008." Sources Le Post

modem85 a dit…

Zen a écrit sur le blog RTL de JMA :

" Bonjour monsieur Jean Michel Aphatie,
Mes hommages matinaux aux Vladimir, Pierre, Michel, Créco, Marie, Normandie..., et aux Bretons,
Selon les dires de madame Royal sur Canal+, une dame dans le train lui aurait dit :
" Après la lecture de votre livre, j'ai découvert que finalement vous n'êtes pas une cruche !". La réponse de madame Royal sur ses cruchitudes : " il (son livre) aura un rôle politique majeur ?", No comment !
Exceptionnellement, je vous livre mes remarques :
Oui MichelO, elle a raison, cette dame Royal, elle-même sort d'un milieu d'ouvrier d'Etat; son père n'était-il pas colonel ou général ?. Aussi, quand j'entendais son anecdote du train, je découvre, moi aussi, que la France l'a échappé belle !. Si son livre a besoin de pub, c'est peut-être réussi, par contre pour l'étiquette cruchitude, c'est un peu tard ?. Tant va " la cruche " à l’eau qu’à la fin elle nous lasse !
" Recadrer " comme le dit Créco, pas d'accord avec cette finesse d'observation à moins que ce ne soit que de la tendre ironie...!."

C'est répréhensible un copier coller sur blog RTL sans utiliser des méthodes dénoncées par la vigie ?

C'est quoi cette histoire de maquillage UDF-modem/Cap21? Pas d'accord avec Christian baubé
modem85

La honte a dit…

Les élections européennes et régionales "obligent" Besson à séduire les électeurs cocufiés du FN par Sarkozy

Selon Le Figaro, " Besson remet en selle les tests ADN pour les immigrés "

"... Un mot acide sur l'état du PS, un «cloaque», une longue tirade sur les médias qui cherchent à le «psychanalyser», un commentaire nonchalant sur le dernier sondage de Match qui le crédite d'un bond de cinq points à 34 % d'opinion favorable. Dans le train qui l'emmène à Londres, le ministre de l'Immigration, Éric Besson, n'en finit pas de questionner le monde qui l'entoure mais semble très à l'aise dans sa nouvelle fonction de ministre de l'Immigration..."

....«Il n'y a que des élites tordues pour parler de délation», affirme-t-il, ajoutant que «le peuple comprend ».

Sarko-Besson un sacré tandem !

La honte !

boursicoteur a dit…

Un vendredi 13

Au mois d'octobre 2008, 6,4 milliards d'euros de Dexia par les Etats belge, français et luxembourgeois pour recapitaliser cette banque qui finance principalement les collectivités locales.

De plus l'état français s'est engagé à hauteur de 55 milliards d'euros de garantie pour cette banque Dexia ?

" Ces 55 milliards d'euros réservés pour les financements de Dexia s'ajoutent aux 265 milliards d'euros de garanties apportées par l'Etat français pour lesquels la Commission européenne a donné son feu vert vendredi.

Le mécanisme de refinancement de 320 milliards d'euros au total repose sur une structure créée pour l'occasion, la Société de refinancement des activités des établissements de crédit (SRAEC), qui émettra des titres garantis par l'Etat et utilisera cette ressource pour prêter aux établissements de crédit."

" L'autre volet du plan français de soutien aux banques comprend la possibilité d'injecter jusqu'à 40 milliards d'euros en fonds propres."

" L'Etat a annoncé le 20 octobre qu'il injecterait 10,5 milliards d'euros dans le capital des six plus grandes banques françaises pour renforcer leurs fonds propres et leur permettre de rouvrir le robinet du crédit aux ménages et aux PME."...

Cours BRUXELLES Variation
Valorisation2.404 EUR +4.98%
13/02/09 14:23:12
747 887
2.320 la veille
2.430 le jour

boursicoteur

Anonyme a dit…

18:36 - vendredi 13 février 2009

Le président de l’université d’Angers: "Une avalanche de réformes difficiles à suivre"
Le président de l’université d’Angers, Daniel Martina, a notamment critiqué deux réformes de l'enseignement supérieur, aujourd'hui, lors d’une conférence de presse:
celle sur le statut des enseignants-chercheurs et celle sur la formation des enseignants des écoles, collèges et lycées. « Je le dis depuis longtemps. Ce sont de mauvais projets sur le fond, construits à la hâte, sans concertation véritable. D’autant plus qu’ils arrivent dans un contexte d’avalanche de réformes, extrêmement difficiles à suivre et à mettre en œuvre. »"
Plus d'informations demain dans Ouest-France