samedi 29 octobre 2011

Inferno Romeo Castellucci “La Divine Comédie” de Dante Alighieri


Ma critique à l'encontre de monsieur Romeo Castellucci et Sociètas Raffaello Sanzio
 
Romeo Castellucci et Sociètas Raffaello Sanzio sont-ils des spécialistes de l'outrage aux bonnes moeurs et, de l'outrance de scènes qui peuvent choquées la sensibilité mystique des catholiques croyants ?.

Je préfère croire que d'être sans foi, ni loi. Je ne suis pas un intégriste. Pourquoi la religion catholique sert-elle de serpillère à des «artistes» sans scrupules ?. C'est profaner son talent, monsieur Castelluci, que de se livrer à des provocations inévitables en se réfugiant derrière le vocable artistique. Peut-on alors profaner sans vergogne, toutes les religions ?. La religion catholique fait partie intégrante de la culture française. Oui, ce soir, je suis irrité de constater que votre mise en scène parisienne d'Inferno ait été modifiée !. Maintenant, monsieur Romeo Castelluci et cie, vous venez sur un plateau de télévision (FR5) nous jouer le rôle d'une vierge effarouchée !....

“La Divine Comédie” de Dante Alighieri, « renegade » d' « Inferno » « une divine connerie» de Romeo Castellucci

Les évocations de l'enfer, du purgatoire et du paradis sont des mascarades d'un metteur en scène provocateur en manque de notoriété « naturelle ». A l'origine, ses épanchements sur ses bondieuseries «pipi-caca» auraient-ils été influencés par les fadaises à connotation sexuelle d'un DUCE ?.

 A propos de Inferno Romeo Castellucci “La Divine Comédie” de Dante Alighieri

« La pièce est subventionnée par des fonds publics, notamment ceux de la ville de Paris.»

Ce samedi soir sur France 5, dans l'émission en direct « Revu et corrigé » de Paul Amar, les téléspectateurs ont eu droit à un déballage inquisiteur et peu glorieux pour ne pas dire odieux. Les interventions jubilatoires du « courageux » Romeo Castellucci qui s'épenchait « pompeusement » sur un soit-disant intégrisme catholique, il avait trouvé un appui en la personne de l'abbé de la Morandais !. Peut-on être en droit d'attendre de «cet artiste pipi caca» qu'il ose mettre en scène un spectacle qui mettrait le prophète à la place du Christ ?. C'est une autre paire de manches !.
Lu sur http://blog.lefigaro.fr/theatre/ Armelle Héliot :

« Romeo Castellucci : adresse aux agresseurs 24.10.2011
Sociètas Raffaello Sanzio
« Je veux pardonner à ceux qui ont essayé par la violence d'empêcher le public d'avoir accès au Théâtre de la Ville à Paris.
Je leur pardonne car ils ne savent pas ce qu'ils font.....»...

[ Sait-il seulement où il veut en venir cet italien irrespectueux, Romeo Castellucci ?. Se prendrait-il pour un Jésus biblique ?

Vraiment aucune pudeur ni aucun respect des sensibilités, ce monsieur Castelluci !. Je n'ose même pas imaginé si il a des enfants ce type là, si la réponse est oui, c'est affligeant et consternant pour eux....]


« Romeo Castellucci lui-même a transformé profondément le spectacle après les représentations d'Avignon qui se sont déroulées sans incident majeur. On peut témoigner de quelques personnes quittant la salle de «Opéra-Théâtre» de la ville et de quelques personnes criant : «C'est nul !».
«Sur le concept du visage du fils de Dieu» est présenté dans une version différente et on regrette que le Théâtre de la Ville n'ait absolument rien  fait pour le faire savoir.

On aurait épargné au public, aux artistes, ces agressions inadmissibles. »...Armelle Héliot du Figaro 


Quoi de neuf au P.S.sur les innovations énergétiques, depuis 32 ans ?. Faut-il faire confiance aux EELV qui se préoccuperaient, avant tout, d'obtenir un groupe parlementaire ?. Ce n'est pas le moment de marchander.

Pour les nostalgiques ou pour l'Histoire de France

Affiche 10 mai 1981

Photos blog Paul Quilès

32 années se sont écoulées et comparons les propos tenus par Paul Quilès en 1979 avec ses déclarations en 2011 !

Le Monde Economique du 22 mai 1979, Paul Quilès, rapporteur du P.S. Sur les problèmes énergétiques à l'Assemblée Nationale,

et, on lisait que François Mitterrand avait inauguré le 20 mai 1979 à Brion, près de Lyon, une exposition du parti socialiste sur le thème « Energie année 2000 ».

« ...Au cours d'une «table ronde»qui réunissait le matin des élus, des ingénieurs, des représentants d'associations (l'Union fédérale des consommateurs et les Amis de la Terre) ansi que des spécialistes, dont Haroun Tazieff, vulcanologue, MM Fourent et Sadoulet, respectivement secrétaire et membre de la Commission nationale Energie du P.S., ont donné lecture d'un texte de réflexion sur la question suivante : « L'énergie est-elle neutre par rapport au projet de société des socialistes ? »
La réponse fournie est évidemment négative : lourdeur des investissements, centralisation de la production, forcing technologique, faible diversification, ne sont pas des « nécessités objectives » mais des contraintes techniques qui ne sont pas sans importance politique....».
Secrétaire national à l'organisation et aux fédérations, rapporteur du P.S. Sur les problèmes énergétiques à l'Assemblée Nationale, M. Paul Quilès est convaincu que la France va à une catastrophe, à une crise de l'énergie fatale », si le gouvernement continue à agir comme il le fait, et notamment « à sacrifier l'avenir au présent ». M. Quilès a rappelé que les crédits pour le solaire n'avaient augmenté que de 14% et que ceux affectés au commissariat à l'énergie atomique sont trente-trois plus élevés que ceux accordés au développement des énergies nouvelles »...
« En prolongement du colloque, M. François Mitterrand a observé que les problèmes de l'énergie et de l'Europe sont liés : « Rien ne justifierait davantage la construction européenne que sa capacité à domininer le problème de l'énergie [...]... Bernard Elie.

Marianne2 du 28 octobre 2011, Paul Quilès [un animateur du club Gauche Avenir]

P.Q. « Sa démarche conforte ce que nous ne cessons de demander », un extrait de sa réponse à la lettre de Jean-Luc Mélenchon

Extraits de la réponse de Paul Quilès à Jean-Luc Mélenchon :

« Nous ne pouvons nous contenter d’échanger des anathèmes, de nous admonester mutuellement ou de nous opposer des oukases contradictoires. Nous devons, à mon avis, d’abord chercher ce qui peut unifier la société autour d’un intérêt général . - «Je n’évacue pas les discussions qui traversent la gauche sur ce point du nucléaire. Elles ont leur noblesse. La force des arguments qui se confrontent est connue. Evitons de faire des dogmes avec des raisonnements. Admettons la loyauté de chacun de ceux qui contribuent à cette discussion et respectons les argumentations. » ..

On ne perd pas de temps chez Les Verts et les EELV ?. Sans avoir participé aux primaires PS, ils font déjà monter les enchères en exigeant des circonscriptions, un groupe parlementaire, etc..., sinon, ils menacent de faire bande à part ?. Qu'ils fassent bande à part, c'est peut-être rendre service au PS ?. Au second tour, ils rejoindront Marine Le Pen !. 

" Ce n'est pas parce que le lion a maigrit, qu'il faut le prendre pour un chat ", dit le proverbe africain.
«Les examens ? Après tout, pourquoi résoudrions nous en quinze jours ce que d’autres ont mis quinze ans à ne pas comprendre.» ; [ Daniel Cohn-Bendit ] - Extrait d’un Discours- 16 Mai 1968

vendredi 28 octobre 2011

Le pousse-pousse asiatique de la finance est bien une réalité pour la zone euro !. Essayez d'imaginer la suite pour les peuples de la zone euro, aïe, aïe, aïe !



Petit à petit, la CHINE et le JAPON font leur nid dans la zone euro, quoiqu'en dise Nicolas Sarkozy !. Lui qui préconisait d'instaurer des taxes sur les importations chinoises,  comment peut-il être encore crédible ?. 


TF1 a rassemblé 6.970.000 personnes (25,5% de part d'audience), tandis que France 2 a réuni 5.011.000 téléspectateurs (18,3% de part d'audience).

Les primaires du PS avait plus sur FR2-BFM, des pointes à + 6.700.000 !

La sarkomania ne fait plus recette sur les petits écrans...

«...Dans le cadre de l'accord trouvé jeudi [28] par les dirigeants européens, de grands pays émergents comme la Chine pourraient participer à la création d'un "véhicule spécial" permettant de démultiplier la puissance de tir du FESF...» L'USINE NOUVELLE - Jean Décotte pour le service français, édité par Cyril Altmeyer

Vendredi 28 octobre à Pékin, Klaus Regling, directeur du FESF de la zone euro [Fonds Européen de Stabilité Financière] a déclaré :
"J'ai eu des contacts suivis avec les autorités chinoises, (qui) sont des acheteurs réguliers des obligations du FESF", a dit M. Regling lors d'une conférence de presse, précisant que l'Asie avait acquis 40% des obligations du Fonds cette année. "La Chine trouve que c'est un investissement intéressant", a ajouté le patron du FESF.
Depuis le début de l'année, le Japon a de son côté investi 2,68 milliards d'euros, soit 20% du montant total des emprunts émis par le FESF...."

http://zen-fiatlux.blogspot.com
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr
20 ans des Guignols Canal+

mercredi 26 octobre 2011

"...Qui êtes-vous ? ". Alors l'oncle Arthur de s'exclamer : " Ah monsieur, si seulement vous pouviez me la dire !. Voilà cinquante ans que je me pose cette question, et je n'ai pas encore trouvé la réponse..."

"... Cela se passait au siècle dernier, à Francfort. Aujourd'hui, la société entière s'est mise à ressembler au gardien du square de Francfort. A tout instant, et dans chaque acte de sa vie, l'homme doit décliner son identité. Nous sommes même parfois contraints de fournir un " relevé 'identité bancaire ", ce qui est un délicat pléonasme dans un monde fondé sur la puissance de l'argent. Dans les sociétés traditionnelles, l'Identité exprimait l'être ; dans notre univers mercantile, elle désigne l'avoir. Aujourd'hui, tout contrôle d'identité est un contrôle d'identité bancaire. " Qui êtes-vous ? " veut dire " Que faites-vous ? " qui signifie " Combien gagnez-vous ? "....[...] 

En conclusion de cet excellent billet " L'autre planète " de Gabriel Matzneff écrit en page 2 dans Le Monde du samedi 11 octobre 1980, il écrit : "... Nous demeurons quelques-uns pour qui l'essentiel, l'important, l'unique nécessaire, est ailleurs. " Qui êtes-vous ? ". A cette question indiscrète, à cette familiarité de goujat, il n'y a qu'une réponse possible : " Je suis quelqu'un qui ne vit pas sur la même planète que vous."

Page 2 - Le Monde - samedi 11 octobre 1980
De la dramatisation " électorale ", possible, mais de toute façon, l'Etat Français n'a plus les cartes en mains !
Aujourd'hui, mercredi 26 octobre 2011, vous vous souviendrez que La FRANCE aura définitivement perdu sa souveraineté nationale et son indépendance financière si , comme l'a dit, mardi, François Fillon, [ premier ministre français a avoir annoncé la faillite de la France, il y a plus d'un an !] :  "Si le sommet était un échec, cela pourrait faire basculer le continent européen vers des terres inconnues".

Quand bien même , l'Allemagne cèderait partiellement aux propositions ubuesques de la France, l'euro n'est plus qu'un mythe d'une monnaie unique qui ne repose que sur des économies à bout de souffle dans un majorité de pays de la zone euro. Comble de malheur pour les 17 pays de la zone euro, si le yuan  chinois s'installait durablement dans le coffre-fort de la banque Centrale Européenne. Le Totalitarisme au secours du capitalisme, heureusement que le ridicule n'a jamais tué personne, quoique...!  


Petit retour en arrière avec monsieur Jean-Michel Aphatie qui reprendra son interview matinale de 7H50 sur RTL, lundi prochain.

jeudi 15 septembre 2011
Le Premier ministre chinois Wen Jiabao, un communiste qui donne des leçons au libéralisme européen !. DSK chez Claire Chazal sur TF1, dimanche prochain...
Le Premier ministre chinois Wen Jiabao, un communiste qui donne des leçons au libéralisme européen !. DSK chez Claire Chazal sur TF1, dimanche prochain...
Du bon, du très bon journalisme politique et économique à lire sur : Blog RTL de Jean-Michel Aphatie : " La morgue du banquier chinois, le retour de DSK 15/09
" ...La leçon politique de l’histoire est intéressante à écrire noir sur blanc. En nous gavant d’emprunts pendant trente ans, le « nous » désignant les occidentaux en général et les Français en particulier, nous avons dilapidé l’héritage historique de nos aînés. Adieu l’indépendance que procurait une gestion saine des finances publiques. Evanouie l’originalité fabriquée par une création excédentaire de richesses. Depuis presque deux générations, tout notre génie politique a été employé pour le maintien de ceux que nos aînés ont construit. Et comme nous ne pouvions pas financer ce maintien, nous avons emprunté d’abord, emprunté ensuite, emprunté enfin. Tout en maudissant ceux qui s’alarmaient de la situation, des épiciers de la politique, confondant la gestion d’un ménage et celle d’un pays. C’est vous dire les blaireaux...." La suite sur ce lien :

dimanche 23 octobre 2011

17 Etats, 17 langues, 17 politique économique, budgétaire et sociale et une monnaie unique...?.


Mesdames, messieurs, politiques, conseillers et experts, vous qui possédez la science de la finance internationale, pourquoi vous obstinez-vous à faire croire aux citoyens des 17 pays de la zone euro que vous êtes en voie de trouver une solution pour sauver, aujourd'hui, la Grèce et, demain l'Italie, le Portugal, l'Espagne, la France, la Belgique etc... ?. Construire une tour de Babel à 17, c'est une aberration babylonienne et chromosomique !. L'europe fédérale à 17 ou à 27 restera un mythe du libéralisme débridé. Pas simple de parler d'une seule voix dans une zone euro de 17 langues, il suffit de constater les subtilités du langage dans chacune de ces langues !.La question est de savoir si les centaines d'interprètes mobilisés par les institutions européennes se mettent-ils toujours au diapason ?.

En dehors du décodage et de la compréhension, c'est la logique économique et monétaire qui devrait remettre en cause la pensée unique de la France. Dans un édito du Monde de septembre 2011, il était écrit ceci : « Le premier plan de sauvetage de la Grèce, 110 milliards d'euros adossés à un fonds de stabilisation de 750 milliards créé en mai 2010, est déjà parti en fumée. Un second plan, de 158 milliards, a été bâti en juillet [et est déjà insuffisant], pour tenter de nouveau d'éviter la faillite d'un membre de la zone euro, en musclant le dispositif de solidarité financière entre les dix sept Etats qui partagent la monnaie européenne...»...

Quand on a un dette publique d'au moins + 160 % de son PIB et un déficit annuel de 7 % qui ne va pas s'arrêter là, la Grèce ne sera jamais solvable. Annuler la moitié de sa dette, ça ne servirait à rien
disent certains experts praticiens du « hair cut ».

Oser affirmer qu'il y a une solution immédiate et durable pour sauver la monnaie unique dans la zone euro, c'est une supercherie et une faute politique très grave. « On ne nous dit pas tout !». Combien de jours et de mois, nos dirigeants de la zone euro vont-ils encore voiler l'évidence, pour cause d'élection ou autre convenance personnelle ?. La situation des Etats de la zone euro est insoutenable « pourquoi, et bien je vais vous le dire », comme le disent si bien certains porte-voix de l'UMP ? :

Une Zone Euro composée de 17 Etats, avec 17 émetteurs de dettes souveraines inégales, avec 17 taux d'intérêts différents, allant de 2% pour l'Allemagne à 20 % pour la Grèce, avec 17 politiques budgétaires contrastées, avec 17 régimes sociaux incompatibles, comment ne pas éviter une catastrophe économique et sociale, même si ces Etats continuent à imposer des contraintes financières drastiques aux citoyens de la zone euro ?. Qui peut dire comment ça va finir, en coup d'Etat, en mouvement de rue, en printemps dans la zone euro, si les17 Etats poursuivent leurs empilements de dettes en conservant une monnaie unique qui ne repose que sur des antinomies financières et sociales ?.

Il faut avoir le courage politique de reconnaître que la monnaie unique, l'euro creuse les déficits et les dettes souveraines des Etats de la zone euro. Il faut admettre que l'euro a vécu !.

samedi 22 octobre 2011

Le gouvernement, l'UMP et François Fillon veulent hiérarchiser l'information politique...

A droite, toute, les citoyens français, les électeurs, ils attendent, avec une certaine impatience, que le gouvernement et l'UMP envahissent les écrans et les médias, il paraît qu'ils ont tellement de choses à nous raconter !. Enfin des bosses de rire en perspective, faites vite à l'UMP, l'impatience commence à monter. On veut les entendre matin, midi et soir..., jusqu'au bout de nos rêves... 

...Si j'ai bien saisi leur message et la "neutralité politique" dont font preuve Field et Duhamel sur Europe1, dans médiapolis de ce samedi 22/10, les télés et les radios, elles doivent décompter la totalité des temps de "parole".  L'éventail est très large !. Il concerne les émissions politiques, les histoires de cul, de fric, d'abus de biens sociaux, etc... qui touchent des personnalités politiques !. C'est le Conseil Sans A priori qu'il la dit ?. Qu'attendent-ils l'UMP et le gouvernement pour rattraper leur retard de communication sur le PS ?. Ce ne sont pourtant pas les affaires qui manquent à l'UMP : G. Tron, l'affaire Jean Hamon, L'affaire Bettencourt, la députée-maire de Puteaux, Ferrand, etc... 

Comme le dirait Marine Le Pen, qui ne dit pas que des conneries :   «Je crois que la politique ça s’incarne. On fait d’un mouvement ce que l’on est aussi un peu soi-même».  Sources : 20minutes.fr POLITIQUE - Marine Le Pen, présidente du Front national, exposait ses idées lors d'une table ronde à Milan... Contre «l’Europe de la ruine»

 Pourquoi mettre en paralèlle le Figaro de ce samedi 22 octobre 2011 et Le Canard enchaîné paru mercredi 19 octobre 2011, et bien, je vais vous le dire.... 

N° 4747 du mercredi 19 octobre 2011, page 3
Quelqu'un m'a dit que le matin même de sa publication, il était impossible d'en trouver un seul Le Canard enchaîné dans le tout Puteaux et sa banlieue ?. Y-aurait-il un rapport avec l'entourage de la députée-maire UMP de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud ?. Le Canard publie la copie "Banque Privée Edmond de Rothschild S.A. Succursale de Luxembourg" et un extrait d'un compte numérique d'une société-écran immatriculée aux îles Vierges britanniques, paradis fiscal réputé des Antilles. " Mais, le réel propriétaire du magot n'est autre que l'élue des Hauts-de-Seine..." !. Un article volumineux à lire absolument pour y comprendre quelque chose. 

La France du XXIème siècle va-t-elle enfin réussir à s'en débarasser de ces baronnes et de ces barons de la politique qui ne pensent qu'à s'en mettre plein les poches.
Claude Guéant, un premier poste de ministre obtenu à 66 ans, à celles et ceux qui en rêvent, vous voyez que rien est encore perdu!. En mai 2012, peut-être que François Hollande fera-il appel à vos compétences, qui sait ?.
 de ce samedi 22 octobre publie une interview de Claude Guéant qui pourrait s'intituler : " casser du sucre sur le dos de François Hollande "
A ma connaissance, personne n'a mis en doute les capacités de Claude Guéant. Qu'elle est donc cette mouche qui a piqué notre ministre de l'Intérieur, de l'Outre-Mer, des Collectivités territoriales et de l'Immigration, pour accuser François Hollande de tous les maux dans le Figaro de ce samedi de la sainte Elodie .
Félicitation pour avoir obtenu un poste de ministre à 66 ans, celui de Ministre de l'Intérieur en remplacement de Brice Hortefeux, depuis le 27 février 2011. Précédemment, notre ministre a passé une quinzaine d'année dans le giron des cabinets et des secrétariats de la droite et le reste du temps dans la préfectorale. Juste une anecdote sur ses excellentes relations avec Jacques Chirac. Il lui avait refusé le poste de préfet de police de Paris ?.
Si ce n'est pas avouer son incompétence, ça lui ressemble, oser avancer des propos sans fondement dans son interview au Figaro : "«François Hollande n'a pas la carrure» pour être président et ses «promesses folles» ont une influence sur la perception de la France par les agences de notation, estime Claude Guéant ". Pour un  ministre qui n'a jamais affronté le suffrage universel, il faut avoir la hardiesse de dire ça : 
" Il ne suffit pas d'avoir les mêmes mimiques que François Mitterrand pour être François Mitterrand. Il ne suffit pas d'être élu de Corrèze pour avoir la stature de Jacques Chirac. Il ne suffit pas d'être de la génération de Nicolas Sarkozy pour être Nicolas Sarkozy», déclare le ministre de l'Intérieur....". J'en passe et des meilleures de ces affirmations de ce genre dans Le Figaro de ce jour...!.
A l'UMP et au Gouvernement, ça doit chauffer "dur, dur ". Demain, c'est Henri Guaino qui monte au créneau, encore un conseiller du président, un non élu, qui vole au secours de l'UMP !. Un signe qui ne trompe pas !.

mardi 18 octobre 2011

Entre le calme rassurant d'un François Hollande et une UMP cent mille volts alimentée par une pile au lithium, les français aurait-il déjà choisi. ?.


Hier mardi, show télé du Gouvernement et d'une partie de l'UMP . «Ne cédez pas à l’UMPanique»,
Le surlendemain de la déclaration du candidat PS qui a été choisi par une grosse majorité de Socialiste et de Sympathisants du Centre Gauche

Une convention Gouvernement-UMP pour chiffrer en perspective des propositions pas encore affinées, n'ont-ils plus rien d'autres à faire que de jouer au Téléton avec l'argent des contribuables ?.

Et pendant ce temps-là, le gouvernement ferraillait au Palais Bourbon.... - AAA, Taxes, Impôts, Prélèvements...

A force de mentir au peuple, ne vous étonnez plus que vous avez perdu la confiance de vos électeurs...

MERCREDI 19 OCTOBRE –6H00 

POLITIQUE - Selon les résultats du dernier sondage CSA pour «20 Minutes», 65% des Français classent le projet de François Hollande au «centre-gauche»

Le bilan des primaires socialistes et les intentions de vote pour l’élection présidentielle de 2012
La Course 2012 –Vague 10 –Octobre 2011

http://zen-fiatlux.blogspot.com
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

Qu'ils soient de droite, de gauche ou de rien du tout, heureusement qu'il y a encore des personnes qui réfléchissent à la place des politiques, des associations et des syndicats...!

Peu importe si cette analyse sévère, elle heurte la sensibilté des agents concernés. Ce ne sont pas les privilèges ou autres points particuliers qui feront bouger les syndicats et les politiques. En ce moment, l'UMP s'attribue toute les vertus inimaginables mais quand on y regarde de plus près, chacun peut s'apercevoir qu'il n'en est rien !.
LUNDI 17 OCTOBRE 2011LES TGV ROULENT SUR LE PAIN DES PAUVRES

Ces jours-ci, trois faits se conjuguent au sujet de la SNCF et dont la signification globale est considérable : le 30e anniversaire de la création des TGV, des grèves à répétition, et un horrible accident de passage à niveau. Ces événements se rattachent à la ruine infligée au peuple français par le mammouth SNCF, cette ruine étant provoquée en grande partie par les TGV.

Personne ne discute les immenses agréments qu'offrent ces TGV, aux riches voyageurs qui voient défiler à toute allure la campagne à bord des magnifiques jouets. Et pourtant comme nous allons le montrer, nous roulons, alors, sur le pain des pauvres.

Comment se manifeste cette ruine ? Un rapport de la Cour des Comptes sur « La réforme ferroviaire de 1997 » a démontré que les TGV sont largement à la source de la ruine de la SNCF. Le rapport dénonce « Le lourd endettement de la SNCF induit principalement par les investissements considérables effectués pour construire et équiper les lignes nouvelles à grande vitesse ». Étant donné les chiffres, l'importance de ces dettes contribue largement à l'endettement abyssal de la nation tout entière, car, pour les analystes honnêtes, il n'y a pas de distinction à faire entre les dettes de la SNCF et les dettes globales de la nation (en visant la SNCF, nous englobons Réseau Ferré de France ou RFF complètement imbriqués).

L'effet de ruine est patent, compte tenu des charges massives des intérêts et de la multiplication abusive sur trente ans de la construction des TGV. La paupérisation du pays en est la conséquence et, comme il est de règle, cette paupérisation frappe particulièrement les plus faibles.

L'IDEOLOGIE DU « TOUT TGV »

D'où vient cette idéologie du « tout TGV ». Plusieurs phénomènes dus à l’économie dirigée se rencontrent : La volonté ardente des multiples élus joue un rôle majeur. Chaque maire de grande ville ou chaque président de région veut « son » TGV. De faux motifs interviennent : par exemple, le nombre d'emplois créés alors que l'on cache le nombre d'emplois détruits. Et puis l'on proclamera, comme de vrais gamins, qu'un quart d'heure ou une demi-heure de gagnés sont source de prospérité pour la région ! A signaler les calculs de rentabilité biaisés. Banques et travaux publics, la main dans la main, minorent les coûts prévisibles et majorent les retombées éventuelles : dix ans après plus personne ne vérifie.

Certes, la ruine de la SNCF a aussi bien d'autres causes. Il y a le statut incomparable du personnel :
un agent de la SNCF coûte 30 % plus cher que celui d'une compagnie concurrente. Au statut, s'ajoute la pléthore de ce personnel et une grande rigidité dans la gestion, avec du laxisme dans les heures de travail. Le maintien abusif de liaisons secondaires sous-employées, sous la pression des élus est aussi un facteur ; ces liaisons auraient pu facilement être supprimées et remplacées par des autobus qui fonctionnent très bien dans d'autres pays.

LA GUERRE DES CHEMINOTS CONTRE LE PEUPLE FRANCAIS

A signaler particulièrement les grèves à répétition, évoquées ci-dessus. Nous venons ces jours-ci d'en connaître deux exemples. Il y eut d'abord cette forme particulière de grève qu'est le droit au retrait. Un contrôleur avait été tué ce qui est certes inadmissible : les cheminots en ont profité pour punir cruellement les voyageurs en paralysant le pays pendant plusieurs jours. Et rebelote quelques jours après pour d'autres motifs.

En fait, nous nous trouvons devant une sorte de guerre ouverte par les cheminots contre le reste de la population. Depuis des décennies, la vie quotidienne de millions de Français et en particulier de 10 millions de banlieusards est empoisonnée par des grèves à répétitions qui ont pour résultat que les usagers sont brusquement cloués sur le quai. Il est évident que si le droit de grève est inscrit dans la constitution, le droit de circuler librement est inscrit dans le droit des gens et devrait être très supérieur au droit de grève. Dans ces circonstances, il est exact de dire que depuis des décennies les cheminots, à la remorque de certains syndicats, ont déclaré une véritable guerre au peuple français.

En conséquence de quoi des dysfonctionnements techniques nombreux sont directement liés à l'idéologie du « tout TGV », le reste étant abandonné à son triste sort.
Parmi eux, se trouvent les passages à niveau. Le tout récent et terrible accident de passage à niveau est loin d'être le premier : il existe 15 100 carrefours où quotidiennement le trafic routier rencontre le trafic ferroviaire et en 2007 ils ont été l'occasion de 115 collisions au cours desquelles 38 personnes ont perdu la vie. Les programmes de sécurisation sont terriblement lents puisqu’il n’y a plus d’argent nulle part. Au même moment en Allemagne il n’existe pratiquement plus de passages à niveau dangereux.

Il est encore un aspect majeur à signaler dans cette triste histoire. La SNCF est soumise au bon plaisir des pouvoirs publics ainsi que des syndicats et échappe donc au contrôle du marché. Or, lorsque les pouvoirs publics interviennent, ils mettent du temps à s'apercevoir de leurs erreurs alors que lorsque le marché règne les erreurs sont corrigées au plus vite sous la pression des clients. C'est pour cela que le 30e anniversaire de la création des TGV est à signaler. En effet, les élus qui nous ont apporté cette catastrophe ont pris largement leurs retraites fastueuses et imméritées, alors que c'est maintenant seulement que les pouvoirs publics commencent à s'apercevoir de l'erreur qui remonte à 30 ans !

LES AVEUX OFFICIELS DE L'ERREUR

Les dirigeants reconnaissent maintenant que le prétendu succès s'est fait au détriment de toutes les autres lignes secondaires et régionales. Des spécialistes remarquent même qu'il faudrait fermer un certain nombre de lignes à grande vitesse ou les transformer en ligne à moindre vitesse. Le président de la SNCF lui-même, Guillaume Pepy, a déclaré que la SNCF transporte 5 millions de voyageurs par jour et que les TGV n'en transportent que 300 000. Il a lancé un cri d'alarme en septembre 2010 : «

Trop de TGV risquent de tuer la SNCF et le système ferroviaire français »

Une question peut se poser : que se serait-il passé si, au lieu de l'arbitraire, le marché avait régné ? Il y aurait peut-être eu un seul TGV par exemple sur la ligne Paris-Lyon-Marseille. De riches clients auraient payé à son prix le confort incroyable et les chemins de fer auraient eu beaucoup d'argent pour s'occuper des lignes secondaires.

La conclusion ne peut être que mélancolique. L'information des politiques est désormais totale sauf aveuglement volontaire. La SNCF est un mammouth parmi plusieurs autres qui font souffrir le peuple français. Un changement ne pourrait intervenir que si le personnel politique lui-même changeait et ce n'est pas en vue actuellement !

Michel de PONCINS

http://zen-fiatlux.blogspot.com
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

Rgardez FR3, ce soir 18 octobre à 20H30 " Joseph l'insoumi "






Ce soir, Mardi 18 octobre à 20 H 30 sur FR3, regardez le film « Joseph l'insoumi » de Caroline Glorion avec dans le rôle du père Joseph, l'acteur Jacques WEBER.

La pauvreté est présente partout et, elle existe dans toutes les religions. Ce n'est pas pour ça qu'il faut l'accepter et la subir.

Joseph Wresinski est né à ANGERS en 1917, très jeune il se réfugie près du « Bon Pasteur » dans une vieille forge désaffectée, rue Saint-Jacques

Joseph Wresinski disait : «...Les malentendus surgissent et les bonnes volontés s’usent vite, quand il s’agit de faire cause commune avec une population très pauvre dont nous ignorons l’expérience de vie. Les instruits se laissent emporter par leurs propres idées, ils finissent toujours par penser à la place des autres. (Les pauvres sont l'Église, p. 103-104).

le 20 février 1987, Joseph Wresinski prend la parole devant la Commission des droits de l'homme des Nations Unis à Genève, pour demander à cet organe de l'ONU de reconnaître l'extrême pauvreté comme une violation des droits de l'Homme.»
sources Wikipédia, sa biographie

lundi 17 octobre 2011

A l'attention du secrétaire général de l'UMP : Georges Courteline aurait dit : « Les mots me font l'effet d'un pensionnat de petits garçons que la phrase mène en promenade »

Hier soir, dès le résultat connu de l'élection du corrèzien François Hollande, le Copé de service n'a pas arrêté de déblatérer en reprenant les petits et les gros mots de la campagne des primaires socialistes ?. Il donne vraiment l'impression de manquer de vocabulaire et surtout d'idées nouvelles. C'est à croire qu'ils n'ont plus que ça à faire à l'UMP, le dénigrement et la critique ?. Il est vrai que Chorus a "bugger" en claquant tout l'été !

Photo TV Mots Croisés

Connaissez-vous celui qui s'obstine à décliner le briefing matinal des éléments de langage qui sont décidés par les têtes pensantes élyséennes ?.C'est l'homme d' Un Maigre Parti par qui tous les Meaux viennent s'ajouter au grand désarroi des partis de la Majorité.

En dehors de balancer des qualificatifs que n'importe quel mal-comprenant n'oserait prononcer à l'encontre de son entourage, cet avocat « du diable » serait-il un disciple de Sacha Guitry qui écrivait : « Il porte des robes pour mentir aussi bien que les femmes », et, ils sont nombreux à porter des robes en politique, ça veut dire quoi, eh ben, je ne vous le dirais pas...maintenant ?

Avant de se mettre dans de beaux draps [ de Guillaume Joceaulme ], les porte-parole de l'UMP devraient relire la Farce de Maître Pathelin. Il n'y aura pas de place pour les avocats de pacotille !.

« Tel est pris qui croyait prendre » !. Il y a encore beaucoup trop de cigales dans ce gouvernement et dans les rangs de l'UMP, c'est zen-fiatlux qui vous le dit.


 
Evolution du Déficit public et de la Dette de la France en 5 ans de gouvernance Fillon-Sarkozy

En 2007, à l'arrivée de Nicolas Sarkozy au mois de mai, en 7 mois, le déficit public avait atteint + 2,7% du produit intérieur brut (PIB) contre 2,4% initialement prévu par le gouvernement. « Ce déficit correspond à 64% du PIB, il dépasse la barre symbolique des 50 milliards d’euros. Cette augmentation de la dette 2007 est due à la progression des dépenses de + 4%. »

En 2008, même débordement, les prévisions du gouvernement sont largement dépassées. En 2009, deux ans de Sarkozysme, le déficit public se creuse à 138 milliards et en 2010, le trou des finances publiques atteint les 149 milliards d'euros, soit 7,8 % du PIB !. En mai 2012, les différents gouvernements FILLON et le président Nicolas Sarkozy pourront être fiers du bilan de leur quinquennat !. Ils afficheront une dette publique de plus de 1 700 milliards d'euros, plus un montant des intérêts annuels de la dette de plus de 50 milliards, si l'on conserve cette sacré sainte note AAA, ce qui est loin d'être garantie ?..

En 5 ans, la croissance de la dette publique aura explosé de + de 500 milliards d'euros, hors dettes de guerre !.

Les Copé, Mariani, Morano, Pécresse et consorts, ne pensez-vous pas que vous devriez la jouer modeste ?. Où alors vous vous moquez royalement de nos enfants et de nos petits enfants qui devront payer pendant toute leur vie, toutes vos négiglences et toutes vos imprudences...

dimanche 16 octobre 2011

Primaires Socialistes : Sortez votre calculette et surtout pas celles de Jean-François Copé, de l'UMP et du ministère des Finances



Pas d'accord - d'accord ?


Un crayon et une fraction suffiront à décridibiliser les propos des détracteurs de ces Primaires Citoyennes 

Au 1er janvier 2011, la France comptait
un peu plus de 65 000 000 millions d'habitants
36682 communes et plus de 4000 cantons
35 000 000 d'habitants en âge de voter, ayant plus de 18 ans

Si l'on tient compte des recommandations du ministre de l'Intérieur : « Chaque commune est divisée, par arrêté préfectoral, en autant de bureaux de vote que l'exigent les circonstances locales et le nombre d'électeurs. Afin de faciliter le bon déroulement des opérations électorales, il est préconisé de ne pas excéder le nombre de 800 à 1 000 électeurs inscrits par bureau. »
Si l'on divise 35 000 000 personnes en âge de voter par 1 000 électeurs = 35 000 bureaux de vote, au moins !

Les primaires PS proposent environ 9 000 bureaux de vote, soit quatre fois moins que pour une élection législative. Le dimanche 9 octobre, il y a eu plus de 2 700 000 votants qui ont fait l'effort de se déplacer, parfois à plus de 15 kms, pour aller déposer leur bulletin de vote dans l'urne.

Un honnête citoyen, un comptable de base, il fait la conclusion suivante. Il n'hésite pas à conclure qu'il faut majorer le nombre de votants par 4, soit virtuellent 2 700 000 x 4 = 10 800 000 votants !.

Si monsieur le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, si le ministre des Finances et le ministre de l'Intérieur, ils continuaient à s'obstiner à nier cette évidence, citoyennes et citoyens, vous auriez tout lieu de mettre sérieusement en doute leurs avalanches de chiffres rabâchés à longueur de journée, par ces éminentes personnalités ou leur service de communication ?.

Dernier mot : Il faut savoir que certains élus UMP, dont le maire de la ville de Meaux, ils ont tout fait pour empêcher le bon déroulement de ces primaires citoyennes. Exemple, ne proposer qu'un gymnase pour faire office de bureaux de vote, c'est une drôle de conception de la démocratie en France !. 
« La France est-elle devenue le pays des droits du vote citoyen sous contrôle de l'UMP ?».

D'où ma question : le vote électronique est-il fiable ?. Ma réponse est NON. Ce ne sont pas les arguments et les constatations qui manquent pour justifier ce NON catégorique..

OUT !
Pourquoi l'UMP vole en éclat, il suffit de reprendre les chiffres de la dernière Cantonales partielles pour le comprendre aisément :

Résultat en voix à l'issue du second tour des Cantonales de 2011 sur 21 295 938 électeurs inscrits

Résultat à titre indicatif :

Parti socialiste : 2 802 094 pour le PS
Parti UMP       : 1 581 756 pour l'UMP

jeudi 13 octobre 2011

Un débat entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, ça vaudra son pesant d'or !. Lequel sera d'airain, depuis 1999, François Hollande s'est fait le cuir, paroles de Sarkozy...


Revoir le débat des européennes de 1999 sur TF1, entre Hollande et Sarkozy, le lien Libération du 31 mai 1999 dans Google : " Hollande-Sarkozy: Débat vieux jeu entre quadras. - Libération "
Un extrait : " ...Mais c'est toujours Hollande qui coupe. Visiblement plus assuré que certains socialistes pouvaient le craindre. Et, d'ailleurs, Sarkozy le note: «Il est toujours gentil au début, et après ça se gâte. Il se fera le cuir dans quelques années.» Ce à quoi Hollande rétorque: «Vous, gentil, vous ne l'êtes ni au début ni à la fin.»... "
Plus de six millions de téléspectateurs, avec des pointes à six millions sept, pour un tête à tête de 90 minutes entre deux personnalité du PS, vous...
La boutade matinale est à mettre au compte de Bernard Debré, médecin et député UMP de Paris. Sur France 2, il a fait l'éloge de Martine Aubry !. Par contre, il s'inquiète...

Précédent cette soirée des primaires, un Conseil Municipal, non dépourvu d'originalité, avait lieu à 18 heures à ANGERS !....

http://zen-fiatlux.blogspot.com/2011/10/les-primaires-citoyennes-ps-ne.html
Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP

BRIEFING à l'UMP

Le Monde.fr publie : « critiques de la primaire du PS
Un document révèle les éléments de langage de l'UMP »

Premier élément : relativiser la portée du scrutin. "Une consultation privée, aussi grande soit-elle, ne fait pas une consultation. C'est en 2012 que l'élection présidentielle aura lieu, pas en octobre 2011."

Deuxième élément : pointer les divisions à gauche. "La primaire PS montre bien la difficulté du PS à désigner un candidat. Faire arbitrer les querelles d'ego par les électeurs, cela montre bien le désarroi de cet ancien grand parti, devenu parti de chapelles, de clans."

Troisième élément : critiquer la stature du candidat choisi. "...



http://feedproxy.google.com/~r/politique-net/~3/33QRu1-pdvQ/2011101202-ump-elements-de-langage-primaires.htm?utm_source=feedburner&utm_medium=email

Courriel : fevrieralain@hotmail.fr
http://zen-fiatlux.blogspot.com

Plus de 6.000.000. - Bernard Debré complimente - Conseil municipal Angers - Briefing à l'UMP... voir lien...




 Plus de six millions de téléspectateurs, avec des pointes à six millions sept, pour un tête à tête de 90 minutes entre deux personnalité du PS, vous...

 La boutade matinale est à mettre au compte de Bernard Debré, médecin et député UMP de Paris. Sur France 2, il a fait l'éloge de Martine Aubry !. Par contre, il s'inquiète...

Précédent cette soirée des primaires, un Conseil Municipal, non dépourvu d'originalité, avait lieu à 18 heures à ANGERS !....

http://zen-fiatlux.blogspot.com/2011/10/les-primaires-citoyennes-ps-ne.html

Arnaud Montebourg fait savoir qu'il ne donnera aucune consigne de vote pour dimanche 16 octobre 2011...


BRIEFING à l'UMP

Le Monde.fr publie :

« critiques de la primaire du PS
Un document révèle les éléments de langage de l'UMP »

Premier élément : relativiser la portée du scrutin. "Une consultation privée, aussi grande soit-elle, ne fait pas une consultation. C'est en 2012 que l'élection présidentielle aura lieu, pas en octobre 2011."

Deuxième élément : pointer les divisions à gauche. "La primaire PS montre bien la difficulté du PS à désigner un candidat. Faire arbitrer les querelles d'ego par les électeurs, cela montre bien le désarroi de cet ancien grand parti, devenu parti de chapelles, de clans."

Troisième élément : critiquer la stature du candidat choisi. "...


http://feedproxy.google.com/~r/politique-net/~3/33QRu1-pdvQ/2011101202-ump-elements-de-langage-primaires.htm?utm_source=feedburner&utm_medium=email

http://zen-fiatlux.blogspot.com
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

mercredi 12 octobre 2011

Personne n'est propriétaire de ses voix, mais les ralliements à celui qui est arrivé en tête de cette consultation, ça ne peut qu'aider le leader, la droite populaire UMP a les boules...

Ce soir, retour sur la 2 pour assister au dernier des débats des primaires socialistes entre Martine Aubry et François Hollande.

« Primaires PS en direct: Martine Aubry «respecte» le choix de Ségolène Royal »

Sur 20minutes.fr
« 15h36: «Les socialistes ont fait voter les mineurs et les immigrés», s’insurge la Droite populaire.
" Dans un communiqué, le collectif de l’aile droite de l’UMP dénonce «la complaisance générale à l’égard des primaires», et s’insurge contre le fait que «les socialistes ont fait voter les mineurs et les immigrés (y compris clandestins!)».
La Droite populaire «s’étonne» par ailleurs du «temps mis pour donner les résultats définitifs» - «comme dans certains pays où la démocratie fonctionne au ralenti», estime le collectif. Le mouvement de Lionnel Luca et Thierry Mariani demande enfin «ce qu’il adviendra du fichier des votants entre les deux tours». Le 12 octobre 2011."



Incorrigibles ces UMP « récalcitrants » !

La droite populaire de l'UMP a toujours l'esprit prompt à chercher la petite bête partout où il n'y en a pas, mais toujours en visant la gauche ?. Le PS fait la pige à l'UMP avec leur primaires !. Qu'attendents-ils cette soixantaine de députés UMP pour franchir le rubicon en rejoignant le parti de Marine Le Pen ?.. Cette droite de la droite de l'UMP possède en son sein, un député de Paris qui lui, il a fait ses preuves en matière de balance sans preuves. Il avait même osé publier sur son blog, une vidéo de la plaignante, dès le lendendemain de l'affaire d'Etat DSK ?. Si l'on s'en réfère à ce parlementaire, c'est vous dire la qualité des témoignages de cette droite populaire de l'UMP !.
Maintenant que Ségolène Royal apporte gracieusement son soutien à François Hollande, l'aile droite de la droite de l'UMP bat déjà de l'aile. Si l'on se remémore le nombre de défaites électorales de l'UMP, ce parti devrait s'interroger rapidement. Leurs militants et leurs adhérents risquent de se fatiguer, à force de ramasser des gamelles électorales.

http://zen-fiatlux.blogspot.com
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr