dimanche 30 octobre 2016

Plus de deux siècles après le siècle des Lumières Le Monde a bien changé mais pas les politiques.


République en danger, démocratie bafouée
Modèle économique, progrès du numérique,
L'ultralibéralisme, marotte des banquiers,
Bruxelles fait table rase de l'éthique politique.


Plus de deux siècles après le siècle des Lumières
Le Monde a bien changé mais pas les politiques.
La mondialisation est dans tous leurs discours.
Newton et Montesquieu seraient-ils encore fiers ?.
Droits de l'homme d'hier suscitent des critiques.
Associations perverses ne vivent que de recours.
Elles attisent les haines, racisme est leur critère.
Le philosophe John Locke, visionnaire politique,
Réflexion, sensation, seule issue de secours,
L'homme sans idée innée, il doit s'en référer.
Drame d'une pensée unique qui ruine les sociétés !.

Alain Février, lundi 31 octobre 2016


C'est quoi l'État d'urgence voté par l'Assemblée ?.
C'est mettre en garde à vue les vaillants policiers.

jeudi 27 octobre 2016

Bien vivre avec son temps sans être à contre temps, Sans mentir tout le temps à tous ces jeunes gens.

Parlement Européen à Bruxelles

Bien vivre avec son temps sans être à contre temps,
Sans mentir tout le temps à tous ces jeunes gens.

Hier, souvenez-vous, promesses farfelues,
L'Union Européenne, c'est la prospérité.
L'euro, c'est garantie, le bonheur absolu,
En l'espace de 15 ans, niveau de vie doublé ?.
Le peuple est ignoré, Bruxelles, le décideur,
Plus de démocratie, les États prisonniers
Ont signé des traités. C'est le peuple pleure
Chômage et pauvreté, charrettes de licenciés.


Traité de libre-échange avec les canadiens,
Querelle d'économistes en désaccord sur tout,
Nos amis canadiens, proches des américains,
Auraient-ils négocié le TAFTA avant nous ?.
Leur monnaie souveraine, le dollar canadien,
Laisseraient envisager une Europe à genoux.
Deux avis très tranchés sur une même page,
Lisez, vous jugerez lequel est le plus sage.
Traité de libre-échange entre Europe-Canada, Nouvelle résignation de la souveraineté,


A MÉDITER !...

Quelques années avant ma naissance, mon père connut une étrangère récemment arrivée dans notre village.
Depuis le début, mon père fut subjugué par cette personne, si bien que nous en arrivâmes à l'inviter à demeurer chez nous.
L'étrangère accepta et depuis lors, elle fit partie de la famille.
Moi je grandissais, je n'ai jamais demandé d'où elle venait, tout me paraissait évident.
Mes parents étaient enseignants : ma maman m'apprit ce qu'était le bien et ce qu'était le mal et mon père m'apprit l'obéissance.
Mais l'étrangère, c'était une conteuse, une enjôleuse.
Elle nous maintenait, pendant des heures, fascinés par ses histoires mystérieuses ou rigolotes.
Elle avait la réponse à tout ce qui concernait la politique, l'histoire ou les sciences.
Elle connaissait tout du passé, du présent, elle aurait presque pu parler du futur
Elle fit même assister ma famille à une partie de football pour la première fois.
Elle me faisait rire et elle me faisait pleurer.
L'étrangère n'arrêtait jamais de parler ; ça ne dérangeait pas ma Maman.
Parfois maman se levait, sans prévenir, pendant que nous continuions à boire ses paroles.
Je pense qu'en réalité, elle était à la cuisine pour avoir un peu de tranquillité.

[ Maintenant je me demande si elle n'espérait pas avec impatience qu'elle s'en aille].

Mon père avait ses convictions morales, mais l'étrangère ne semblait pas en être concernée.
Les blasphèmes, les mauvaises paroles, par exemple, personne chez nous, ni voisins, ni amis, ne s'en seraient permis.
Ce n'était pas le cas de l'étrangère qui se permettait tout, offusquant mon père et faisant rougir ma maman.
Mon père nous avait totalement interdit l'alcool. Elle, l'étrangère, nous incitait à en boire souvent.
Elle nous affirmait que les cigarettes étaient fraîches et inoffensives, et que pipes et cigares faisaient distingués.
Elle parlait librement, peut-être trop, du sexe.
Ses commentaires étaient évidents, suggestifs, et souvent dévergondés.

Maintenant je sais que mes relations ont été grandement influencées par cette étrangère pendant mon adolescence.
Nous la critiquions, elle ne faisait aucun cas de la valeur de mes parents, et malgré cela, elle était toujours là !

Des dizaines d'années sont passées depuis le départ du foyer paternel. Et depuis lors, beaucoup de choses ont changé : nous n'avons plus cette fascination.
Il n'empêche que, si vous pouviez pénétrer chez mes parents, vous la retrouveriez quand même dans un coin, attendant que quelqu'un vienne écouter ses parlotes ou lui consacrer son temps libre….

Voulez-vous connaître son nom ?

Nous, nous l'appelons Télévision !
Il faudrait que cette belle histoire soit lue par tout le monde.

Attention :
Maintenant, elle a un époux qui s'appelle Ordinateur, un fils qui s'appelle Portable ... une fille qui s'appelle Tablette...et un neveu pire que tous : Lui c'est Smartphone ... et ils se lient tous ensemble pour nous éloigner les uns des autres !..

auteur : illustre inconnu !


Français exaspérés, l'heure des comptes a sonné.
Politique, journaliste marchent main dans la main.
Allemagne, B.C.E, Commission dédouanée,
Décident sans consulter, du jour au lendemain,
Ce que l'État Français doit faire pour exister.
Le Front républicain applaudit des deux mains !

mercredi 26 octobre 2016

Traité de libre-échange entre Europe-Canada, Nouvelle résignation de la souveraineté,


Peuple n'accepte plus cette Europe imposée
Par une Commission entièrement corrompue.
Remercions les anglais, les Wallons avisés,
Ces hommes de bon sens dénoncent ce préciput.
Traité de libre-échange entre Europe-Canada,
Nouvelle résignation de la souveraineté,
Le CETA aujourd'hui, demain c'est le TAFTA !.
Peuples de la zone euro ont été abusés .

Ce «Les républicains » manque-t-il d'autorité
Ou tient-il simplement l'épée d'un Durandal ?.
Ligérien «Ventre à choux», UMP sénateur,
Aurait-il mal ficelé ses lanières de sandale ?.
Président de région n'est-il qu'un profiteur ?.
Sa clause de conscience serait-elle vénale ?.
Sa sortie sur Poisson, elle m'a saisi d'horreur.
Philippe de Villiers n'a rien dit du scandale !.
Alain Février, mercredi 26 octobre 2016

Primaires de la droite, la guerre est déclarée
Entre une chocolatine, un pain au chocolat.
Alain et Jean-François se chambrent à volonté.
Candidats pressentis aux manettes de l'État,
Étalent leur ignorance sur les prix pratiqués.

dimanche 23 octobre 2016

Ohé, Ohé, Contribuables, souvenez-vous !. Fiscalité, famille, autoroutes...

Ohé, Ohé, Contribuables, souvenez-vous :

"Demi-part des parents isolés, une niche fiscale pour l'UMP ?."

Le Gouvernement Fillon s'attaque aux niches fiscales... des plus pauvres : la 1/2 part parent isolé ?. Les conseillers élyséens ont certainement révisé l'histoire de France :Au début du 20ème siècle, le ministre des finances du gouvernement Georges Clémenceau, J.M.A. Caillaux s'exclama : " bien sûr les riches ont la capacité de supporter des impôts plus lourds, mais les pauvres sont tellement plus nombreux..."?. Mesures adoptées cette nuit ! mercredi, 10 décembre, 2008


Sources Politique.net :

" Les salaires des collaborateurs de l'Elysée ont augmenté de 50% en deux ans"

"....D'après la loi de finances de 2007, le coût de ces contractuels était de 5,49 millions d'euros. En 2009, le coût de ces contractuels passe à 9 millions d'euros, soit une hausse de 52,16% en deux ans."

" Cette forte augmentation de la masse salariale pourrait s'expliquer par une multiplication des embauches de contractuels. Or, selon les décomptes de Rue89, seulement sept contractuels supplémentaires ont été embauchés entre 2007 et 2008, et aucune nouvelle embauche supplémentaire n'est prévue dans le budget 2009. Autrement dit, à effectif constant, les contractuels coûtent 52,16% de plus en 2009 qu'en 2007...".

Pouvoir d'achat des retraités et Revalorisation des pensions de retraite, une seule augmentation au 1er avril 2009 qui sera basée sur l'inflation de 2008.

D'après les estimations de CNAV, la baisse du montant des pensions de retraite est de 6 % depuis la réforme Balladur de 1993 ( à cela il faut ajouter une baisse équivalente sur les pensions complémentaires du secteur privé plus la majoration de 10 % pour avoir élevé 3 enfants au moins qui, elle a été ramenée à 5 % depuis 1998 ) puis cette majoration a été fiscalisée en 2012 !.
Pour l'année 2008, ce sera encore une nouvelle baisse de l'ordre de 1,5 %
Départ en retraite anticipée dans le cas des carrières longues : C'est la fin, si l'on s'en réfère au tableau ci-dessous :
Né en 1948 : 168 trimestres, en 1949 : 169, en 50 : 170, en 1951 : 171 et en 1952 : 172
" Le Sénat défend les régimes fiscaux « Malraux » et « Monuments historiques », au nom de la sauvegarde du patrimoine "

" Lors de sa séance du 8 décembre 2008, le Sénat a adopté des amendements présentés notamment par MM. Philippe Richert (UMP – Bas-Rhin) et Jacques Legendre (UMP- Nord) visant à préserver la portée et l’efficacité du régime « Malraux », en desserrant les contraintes fixées par l’Assemblée nationale :

- d’une part, le plafond annuel des dépenses déductibles est porté de 100.000 à 150.000 euros ;

- d’autre part, les taux applicables sont majorés, passant à 30 % dans les zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP) et 40 % en secteur sauvegardé.

Alors que le Président de la République a annoncé, dans le cadre du plan de relance de l’économie, sa volonté d’accélérer les investissements en faveur de l’entretien et de la mise en valeur du patrimoine, ces avancées confirment l’importance de ce dispositif fiscal : il constitue en effet un appui essentiel à l’initiative privée, pour assurer la sauvegarde voire la « reconquête » des quartiers historiques ; il s’inscrit également dans les politiques publiques des villes en matière d’urbanisme, de logement et de mixité sociale.

Dans le même sens, le Sénat a supprimé, sur proposition conjointe de la commission des finances et de la commission des affaires culturelles, le plafonnement du régime fiscal en faveur des monuments historiques non ouverts au public. " 

 La Gauche dans l'opposition défendait les femmes, c'était avant d'être aux affaires !

" La présidente de la Délégation aux droits des femmes du Sénat déplore la suppression de la demi-part des parents isolés "

" Mme Michèle André (Soc, Puy-de-Dôme), présidente de la délégation du Sénat aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, déplore l’adoption par le Sénat d’un amendement qui prévoit la suppression progressive de la demi-part supplémentaire jusqu’alors accordée aux parents isolés, célibataires, veufs ou divorcés, qui ont élevé seuls leurs enfants.

Les femmes représentent en effet la très grande majorité de ces parents isolés et du fait, notamment, du temps qu’elles ont consacré à l’éducation de leurs enfants, leurs carrières sont le plus souvent incomplètes et moins bien rémunérées que celles des hommes.

La conjonction de ces facteurs explique d’ailleurs, comme l’a montré le récent rapport[1] de Mme Claude Greff au nom de la délégation aux droits des femmes de l’Assemblée nationale, que le montant moyen de leur pension de retraite ne représente que 55 % du montant moyen de celle des hommes.

Dans ces conditions, il est tout à fait justifié de leur reconnaître, une fois leurs enfants devenus majeurs, une compensation qui vient prendre en compte le temps qu’elles ont consacré à une activité certes non rémunérée mais cependant indispensable à la société : l’éducation de leurs enfants.

Il faut souhaiter que la commission mixte paritaire permette de revenir sur une disposition qui, si elle était définitivement adoptée, pénaliserait principalement des femmes à faibles revenus." mercredi, 10 décembre, 2008 

Alpes-Maritimes et Var
Autoroute plus chère le 1er février : Escota augmente ses tarifs de +3% à +5%
Paru le lundi 26 janvier 2009
Avec l'aval de l'Etat, la société Escota a décidé d'augmenter ses tarifs autoroutiers de 3,20% en moyenne pour les véhicules légers et de presque 5% (4,98%) pour les poids-lourds à compter du 1er février. Cette hausse est supérieure au taux de l'inflation. Escota explique cette augmentation par "la formule contractuelle avec l'Etat, basée sur l'indice des prix hors tabac de novembre 2007 à octobre 2008" et par son effort d'investissement, notamment par les travaux menés en 2008 (comme l'élargissement à 2x3 voies entre Nice-Saint-Isidore et Nice-Saint-Augustin) et par les chantiers à venir en 2009.
(Lire Nice-matin et Var-Matin de ce samedi)

Rappel 2007

Autoroutes, augmentation des péages au 1er février 2007
Au 1er février 2007, les tarifs de péage ont augmenté en moyenne de :

+ 5,5 % pour ALIS ( Société autoroute de liaison Seine-Sarthe) -

+ 2 % pour ASF (Société des autoroutes du sud de la France) -

+ 1,21 % pour ATMB (Société tunnel routier sous le Mont-Blanc) -

+ 1,81 % pour ESCOTA (Société des autoroutes Estérel, Côte d’Azur, Provence, Alpes )

+ 1,07 % pour SFTRF(Autoroute de la Maurienne, Société française du tunnel routier du Fréjus)



Vertus en politique, valeurs démocratique,
Elles sont toutes dévoyées, une grossière erreur.
L'autorité factice manque de sémantique.
Le peuple ne croit plus dans tous ces politiques !.
[...]

vendredi 21 octobre 2016

Liberté de penser, liberté d'expression Journalistes d'iTélé ont-ils des préjugés ?


Liberté de penser, liberté d'expression
Journalistes d'iTélé ont-ils des préjugés ?
Le motif de leur grève, est-ce l'inconviction
Du présumé coupable, mais pas encore jugé ?

Syndicat SNJ est-il juge et partie ?.
Aucun autre métier n'est autant protégé.
" Dans l'intérêt de tous " ou celui d'un parti,
Journalistes sont-ils de vrais enfant gâtés ?

Commission de la carte sous tutelle de l'État,
Est-elle sous influence du contexte politique ?.
Avantages, privilèges sont source de débats.
Y'a-t-il une collusion médias et politiques ?.

Une motion de défiance ou motion de censure,
Contre des journalistes qui ne sont pas de gauche.
Un abus de pouvoirs dans une certaine mesure,
Qui suscite un obstacle au niveau des embauches.
Alain Février, samedi 22 octobre 2016

" La clause de conscience du journaliste est prévue à l'article L7112-5 du Code du travail. Ce dernier dispose que si la rupture du contrat de travail intervient à l'initiative d'un journaliste professionnel en raison du "changement notable dans le caractère ou l'orientation du journal ou périodique si ce changement crée, pour le salarié, une situation de nature à porter atteinte à son honneur, à sa réputation ou, d'une manière générale, à ses intérêts moraux", elle produit les mêmes effets qu'un licenciement. L'employeur est donc tenu, dans ce cas, de verser au journaliste une indemnité." Sources Pure médias.com


" La clause de cession est, comme la clause de conscience, une disposition du statut du journaliste votée en 1935 à l'unanimité par le parlement, qui permet à tout journaliste de quitter de sa propre initiative une entreprise, tout en percevant les indemnités de licenciement lorsque le journal ou le périodique auquel il collabore est cédé.

Extraits d'un article publié dans L'express-L'Expansion

Jean-Marc Morandini, mis en examen pour "corruption de mineur aggravée", demande vendredi dans une tribune publiée sur le site du journal Le Monde qu'on le "laisse travailler"

"Nous sommes convaincus qu'il est préférable que vous renonciez à votre venue. Nous vous le demandons. Dans l'intérêt de tous", écrivent les journalistes après le vote mardi d'une motion de défiance contre leur direction.

L'animateur, de son côté, "souhaite rappeler que la justice ne "lui" a pas interdit la poursuite de "son" activité professionnelle".
"Que signifie la présomption d'innocence, que chacun estime respecter, si je ne peux exercer mon métier avant la fin d'une procédure pénale qui peut être longue et malgré l'absence d'une telle interdiction professionnelle ", interroge-t-il.


"Je comprends que les conditions de mon arrivée suscitent l'inquiétude de nombre de mes confrères, mais je mettrai tout en oeuvre pour leur démontrer que je suis digne de contribuer au travail de la chaîne iTELE", assure l'animateur. 
" Dans aucune circonstance de ma vie , je ne plierai,
Mon langage et mes actions au gré des partis,
Ni pour obtenir leurs faveurs, ni pour sauver ma tête."
Louis-Marie de La Révellière-Lépeaux-ANGERS


Syndicat des devoirs et droits des journalistes,
Ses pouvoirs excessifs ne sont pas concevables
Dans un État de droits constitutionnaliste.
Au vingt et unième siècle, ce n'est pas acceptable.

Une motion de défiance ou motion de censure,
Contre des journalistes qui ne sont pas de gauche.
Un abus de pouvoirs dans une certaine mesure,
Qui suscite un obstacle au niveau des embauches.

Commission de la carte sous tutelle de l'État,
Est-elle sous influence du contexte politique ?.
Avantages, privilèges sont source de débats.
Y'a-t-il une collusion médias et politiques ?.
[...]


Le désordre est partout, le peuple désespère.
Gouvernement, Justice, manquent d'autorité.
Ses voyous sauvageons, selon le ministère,
Ces caïds de quartiers, islamistes compères,
Harcèlent les policiers, la violence prolifère.
Ces agressions mortelles engendrent la colère.
[…]

mercredi 19 octobre 2016

Le déficit public, chômage, immigration, Résultats désastreux de dix ans d'inaction,


Pourquoi devrions-nous faire encore confiance à des politiques qui ont conduit la France et les Français dans cette impasse budgétaire ?. 
Le déficit public, chômage, immigration,
Résultats désastreux de dix ans d'inaction,
Le Front républicain pactise aux élections.
Français sont oubliés sauf pour les élections !.

L'art de plaire, d'émouvoir, peu importe l'histoire
Le paraître, l'émotion, c'est l'unique condition,
Si l'on veut de l'audience, conserver le pouvoir.
Journalistes, politiques, se mettent au diapason.

Des journalistes s'offusquent d'interdire tel expo ;
Critiquent à l'unisson des livres qu'ils n'ont pas lus.
Des politiques s'en mêlent, brandissent leur veto.
Leur esprit dogmatique déforme leur point de vue.

Encensés par une presse aux ordres de mécènes,
Ces spécialistes des arts, ils jettent l'anathème
Sur le peuple des incultes qui préfère Diogène.
Les Arts exonérés, dénonçons le système.

Alain Février, jeudi 20 octobre 2016 


L'immigration, problème social n° 1- Le : 17 Septembre 2006

«...N'en doutons pas, la question de l'immigration africaine va constituer, dans plusieurs régions, l'un des enjeux majeurs des prochaines élections présidentielles et législatives. Il serait temps qu'un peu d'humanité et de sagesse se fasse entendre. »

"...De tous nos problèmes sociaux, l'un des principaux est actuellement, qu'on le veuille ou non, celui de l'immigration africaine. Ces immigrés nous arrivent de plus en plus nombreux, de façon plus ou moins régulière. La plupart d'entre ces malheureux s'entassent dans les logements improvisés et insalubres que leur louent de misérables « marchands de sommeil » et où ils sont la proie de maladies qu'on croyait éradiquées, d'où, en plusieurs régions, des hôpitaux engorgés. Beaucoup trouvent à s'employer illégalement, parfois dans des conditions indignes, perturbant par surcroît le monde du travail ; et ceux qui n'y parviennent pas ou s'y refusent dépendent d'assistances diverses dans le meilleur des cas, d'où le déficit accru des régimes sociaux ; ou bien ils survivent autrement, d'où des prisons surpeuplées. Dans nombre d'établissements scolaires, leurs enfants abaissent les niveaux, accroissent la violence et les incivilités, accentuant le développement de l'enseignement privé. Ils offrent aussi un terreau propice aux réseaux d'islamistes fanatiques dont certains versent dans le terrorisme..."



« Autant dire que l’Euro n’a pas été créé pour servir les Etats européens, mais bien l’unification forcée de l’Union européenne. Et maintenant que l’Euro connaît ses premières difficultés, il faudrait selon Jacques Delors, sacrifier les Etats et le peu d’autonomie qui leur reste pour sauver l’Euro. Si la monnaie a plus d’importance que l’Etat, autant adorer le veau d’or ! » Jacques Delors

Après avoir suivi le débat Clinton – Trump sur LCI, le peuple américain va-t-il se révolté ?. La classe moyenne américaine constate que son revenu 2016 est inférieur à celui de 2007 !. Le coût des frais médicaux et des études universitaires ont fortement augmenté...!.

Journalistes Français, moutonniers de Clinton,
Après cette lecture, changerez-vous d'avis ?.
La France, en l'occurence, devrait rester aphone.
Les ravis de la crèche se concentrent à Paris !.

mardi 18 octobre 2016

Épitaphe proposé pour Front républicain " Ci-gît politiciens qui se portaient si bien...


Épitaphe proposé pour Front républicain
" Ci-gît politiciens qui se portaient si bien,
Avant d'être emportés par le dernier scrutin ".
Le peuple délaissé priera pour ces défunts !.

İntelligence tactile, raisonnement sans suite,
Robotique, numérique, bon sens artificiel,
Appétit politique dans une France en faillite,
La hiérarchie sociale ne sera que virtuelle !.

L'avis du citoyen n'a aucune importance.
Échelle logarithmique des hommes politiques,
İnstrument irréel qui comble leur ignorance.
L'humain en est victime, hypothèse dramatique.

Journalistes prennent garde d'envisager le pire.
Alors qu'ils savent bien les emplois sacrifiés.
Main-d'œuvre se raréfie et c'est sans coup férir.
Robots se multiplient, des machines sans pitié.

Chercher une solution pour un avenir meilleur,
İl faut du pragmatisme, quand les dés sont jetés.
Gageure du plein-emploi, discours d'un bluffeur,
Le peuple n'a plus confiance dans cette majorité.

Alain Février, mardi 18 octobre 2016
Sombre démocratie qui fonctionne par sondages.
Occupent les médias, polluent la politique.
Nous sommes intoxiqués, on est pris en otage.
Des intentions de votes se mêlent aux statistiques,
Augmente la marge d'erreur, elle trouble l'opinion.
Grande détermination d'une Europe despotique,
Elle a pris l'ascendant sur les populations.
Ses États sont soumis au diktat tyrannique.


Lynchage médiatique de nombreux journalistes,
RTL, Pastureau, ses collègues d'Europe 1,
Devancent la Justice, se prennent pour juristes ?
Jean-Marc Morandini, pour eux, c'est un vaurien.
Vous, les médias censeurs, sans aucune morale,
Votre clause de conscience serait-elle vénale ?.
Vous êtes trop protégés, les médias à scandale.
Respectez l'auditeur, celui qui n'a que dalle !.

vendredi 14 octobre 2016

Stoïcisme politique du Front républicain, c'est une grande lâcheté face à des assassins.

Sacro-saintes valeurs, dans notre République,
Occupent constamment le discours politique.
On le constate souvent dans notre société,
Ces valeurs sont bafouées et souvent oubliées.

Face à ces terroristes, au silence musulman,
On doit se souvenir des drames du reniement.
Stoïcisme politique du Front républicain,
C'est une grande lâcheté face à des assassins.

Après avoir lu ça, témoignage d'un allemand,
Surtout ne dites pas que vous ne saviez pas.
Terrorisme islamistes est en progrès constant.
Pour eux, un infidèle passe de vie à trépas !.
Alain Février, samedi 15 octobre 2016


Extraits d'un texte de Martin NIEMOLLER,
pasteur protestant arrêté en 1937 et envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen. Il fut ensuite transféré en 1941 au camp de concentration de Dachau . Libéré du camp par la chute du régime nazi, en 1945.

[…]
«...Un homme dont la famille faisait partie de l'aristocratie allemande, avant la seconde guerre mondiale, possédait un certain nombre de grandes usines et de propriétés.

Quand on lui demandait combien d'allemands étaient de véritables nazis, il faisait une réponse qui peut guider notre attitude au regard du fanatisme.

Peu de gens sont de vrais nazis, disait-il, mais nombreux sont ceux qui se réjouissent du retour de la fierté allemande, et encore plus nombreux ceux qui sont trop occupés pour y faire attention. J'étais l'un de ceux qui pensaient simplement que les nazis étaient une bande de cinglés. Aussi la majorité se contenta-t-elle de regarder et de laisser faire. Soudain, avant que nous ayons pu réaliser, ils nous possédaient, nous avions perdu toute liberté de manœuvre et la fin du monde était arrivée. Ma famille perdit tout, je terminai dans un camp de concentration et les alliés détruisirent mes usines.

La Russie communiste était composée de russes qui voulaient tout simplement vivre en paix, bien que les communistes russes aient été responsables du meurtre d'environ vingt millions de personnes. La majorité pacifique n'était pas concernée.

L'immense population chinoise était, elle aussi, pacifique, mais les communistes chinois réussirent à tuer le nombre stupéfiant de soixante-dix millions de personnes.
Le japonais moyen, avant la deuxième guerre mondiale, n'était pas un belliciste sadique. Le Japon, cependant, jalonna sa route, à travers l'Asie du sud-est, de meurtres et de carnages dans une orgie de tueries incluant l'abattage systématique de douze millions de civils chinois, tués, pour la plupart, à coups d'épée, de pelle ou de baïonnette.

Et qui peut oublier le Rwanda qui s'effondra dans une boucherie.
N'aurait-on pu dire que la majorité des Rwandais était pour la Paix et l'Amour ?

Les musulmans pacifiques sont devenus inconséquents par leur silence.

Aujourd'hui, des experts et des têtes bien pensantes, ne cessent de nous répéter que l'Islam est la religion de la paix, et que la vaste majorité des musulmans ne désire que vivre en paix. Bien que cette affirmation gratuite puisse être vraie, elle est totalement infondée. C'est une baudruche dénuée de sens, destinée à nous réconforter, et, en quelque sorte, à diminuer le spectre du fanatisme qui envahit la Terre au nom de l'Islam.

Le fait est que les fanatiques gouvernent l'Islam, actuellement.
Ce sont les fanatiques qui paradent.
Ce sont les fanatiques qui financent chacun des cinquante conflits armés de par le monde.
Ce sont des fanatiques qui assassinent systématiquement les chrétiens ou des groupes tribaux à travers toute l'Afrique et mettent peu à peu la main sur le continent entier, à travers une vague islamique.
Ce sont les fanatiques qui posent des bombes, décapitent, massacrent ou commettent les crimes d'honneur.
Ce sont les fanatiques qui prennent le contrôle des mosquées, l'une après l'autre.
Ce sont les fanatiques qui prêchent avec zèle la lapidation et la pendaison des victimes de viol et des homosexuels.

Les leçons de l'Histoire sont souvent incroyablement simples et brutales, cependant, malgré toutes nos facultés de raisonnement, nous passons souvent à côté des choses les plus élémentaires et les moins compliquées :

La réalité, brutale et quantifiable, est que la majorité pacifique, la majorité silencieuse y est étrangère et se terre.

Les musulmans pacifiques deviendront nos ennemis s'ils ne réagissent pas, parce que, comme mon ami allemand, ils s'éveilleront un jour pour constater qu'ils sont la proie des fanatiques et que la fin de leur monde aura commencé.

Les Allemands, les Japonais, les Chinois, les Russes, les Rwandais, les Serbes, les Albanais, les Afghans, les Irakiens, les Palestiniens, les Nigériens, les Algériens, tous amoureux de la Paix, et beaucoup d'autres peuples, sont morts parce que la majorité pacifique n'a pas réagi avant qu'il ne soit trop tard.

Quant à nous, qui contemplons tout cela, nous devons observer le seul groupe important pour notre mode de vie : les fanatiques.

Quand ils sont venus chercher les communistes, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas catholique.

Et lorsqu'ils sont venus me chercher, il n'y avait plus personne pour protester !».

On ne peut s'empêcher de repenser à cette phrase de l'un de nos congénères les plus éclairés, lui aussi allemand d'origine :

« Le monde est dangereux à vivre non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire ».
Albert Einstein

Débat soporifique ou Envoyé spécial !, Le choix est évident, l'émission découverte.

jeudi 13 octobre 2016

La culture de la dette, croissance exponentielle Des déficits publics ont ruiné la Patrie.


Un jeune de dix-huit ans, militant de Ras l'front,
Se présente historien, spécialiste extrême droite.
Prof d'université, membre d'observatoires,
D'organes de réflexion qui s'intéressent au Front.
À tous ces grands esprits, finit la mise en boîte,
La France des oubliés ne se laisse plus avoir.

Vos chevilles enflent-elles, cher Nicolas Lebourg
Écrire dix lettres fictives qui oublient l'essentiel ?.
Le bipartisme détruit toutes les démocraties.
Depuis votre naissance, France avance à rebours.
La culture de la dette, croissance exponentielle
Des déficits publics ont ruiné la Patrie.

Ras-le-bol des experts qui n'ont rien vu venir.
La montée du chômage, la corruption des mœurs.
Chute du mur de Berlin, fâcheuses conséquences
Pour toute la zone euro qui n'a plus d'avenir.
Le peuple n'est pas dupe, il garde sa rancœur
Contre ces politiques qui ont pillé la France.

Brouillage insupportable des partis politiques,
Ces personnalités défendent leur pré carré.
Leur front républicain démontre leur mépris
Pour tous les électeurs qui récusent cette pratique.
Plus d'un tiers des Français veulent s'en libérer.
Voter au premier tour, en masse, sans parti pris.
Alain Février, jeudi 13 octobre 2016
Ce soir, c'est le Grand show à la télévision,
Blanche-Neige et les 7 nains revus et corrigés.
Atchoum, Dormeur, Timide, Prof en ébullition,
Grincheux Joyeux Simplet, seront-ils parodiés ?.
Alain, Bruno, François, Jean-François, Nicolas,
Jean-Frédéric Poisson est qualifié d'office.
Nathalie, septième naine sonnera-t-elle le glas.
À la fin du spectacle, signeront-ils l'armistice

mercredi 12 octobre 2016

Quand une société a perdu son bon sens, Elle cache sa misère, vante les apparences.


Quand une société a perdu son bon sens,
Elle cache sa misère, vante les apparences.
Le paraître au bien-être, voilà son mode de vie
Elle voudrait l'imposer au monde des impies.

O.T.A.N. porte les vents des Etats désunis !.
Décideur, l'USA, WASHINGTON la finance.
Europe sans la Russie, c'est une ignominie.
Amérique impudente décide pour la France

États européens réduits à l'impuissance,
Perte de souveraineté, ce sont des prisonniers
Qui subissent le diktat et toutes les exigences
D'une Europe impériale, dictature déguisée.

Juncker, Draghi, Merkel jouent-ils sur les peurs
Pour poursuivre leur rêve, leur utopie perverse ?.
Ils font crever les peuples en agitant des leurres.
Dictature de Bruxelles cultive la controverse.

Oublier ses problèmes, eux ils ne t'oublient pas.
Ne compare pas ta vie avec celle des amis.
Tu es seul responsable de ce qui ne va pas.
Ton bonheur, ta rancœur, c'est toi qui l'a choisi.

Profitez de l'instant qui comble de bienfaits
Un peuple désemparé qui a perdu confiance.
Ces politiques cupides sont loin d'être parfaits.
Vous êtes la caution de leurs abus de confiance.

Découvrez les merveilles de tous nos paysages,
La nature ne ment pas, elle respire le bonheur.
Montagnes et ses vallées, y'en a pour tous les âges.
L'Europe de Bruxelles, elle a de quoi faire peur !.

O.T.A.N. La France du Général de Gaulle avait quitté son organisation militaire en 1966.

Alain Février, mercredi 12 octobre 2016


Syndicat des devoirs et droits des journalistes, Ses pouvoirs excessifs ...

lundi 10 octobre 2016

Une mise en examen, un passé judiciaire, Ne sont pas un obstacle pour fonctions éligibles


L'homme, selon Pascal, monstre incompréhensible,
Le traître devient victime, se comporte en héros !.
Une mise en examen, un passé judiciaire,
Ne sont pas un obstacle pour fonctions éligibles.
L'éthique, la probité, dans ce milieu de pros
Des réseaux politiques, ne sont plus nécessaires !.

Jules Renard l'écrivait : " Il est plus difficile
D'être honnête homme 8 jours que héros ¼ d'heure ".
Volontés politiques, valeurs démocratique,
Vertus en politique inscrites en codicille,
Elles sont toutes dévoyées, c'est une grossière erreur.
Le peuple ne croit plus dans tous ces politiques !.

Une jeunesse très au fait de la technologie,
Chaque jour que Dieu fait, elle constate les méfaits.
Que répond l'enseignant aux questions de l'enfant,
Sur l'éthique, la morale dans une démocratie ?.
L'exemple vient d'en haut, le constat est vite fait.
Dénouer le vrai, le faux, l'enseignant est prudent !.

On ne sait plus compter, ni comprendre le français,
Dès l'entrée en sixième, combien sont relégués ?.
Ils ne maîtrisent rien, mais ils apprennent l'anglais.
Ils sont vingt cinq pour cent gravement handicapés.
Une situation critique pour l'avenir des Français.
Ministère, syndicats seraient-ils dépassés ?.

Alain Février, mardi 11 octobre 2016


Pourquoi un journaliste s'attache au petit mot
Omettant de citer la phrase intégralement ?.
Le buzz sur la toile, l'effet d'un jaune fluo,
Écorne cette personne, écorche son talent.
Médias, ils se repaissent de ce mal à propos.
Ivresse du journaliste, l'espace d'un moment,
Qui lui fait oublier tous ses petits boulots.
Ultime réflexion sur ces dénigrements,
Épargnez-vous la peine de ressasser ce mot.

dimanche 9 octobre 2016

2O13 : France que l'on méprise, par des minorités. Printemps 2012, ils ont cru au miracle,


Trois ans sont écoulés et tout s'est aggravé.
Bipartisme politique a tué la République.
France de deux mille seize totalement divisée,
Souvenez-vous d'hier, de leur discours cynique.
La confiance, y'en a plus. Arrivage d'immigrés,
Les régions sous tension, situation dramatique !.
Alain Février, lundi 10 octobre 2016


Président-France Europe. "L'identité malheureuse". Cadeau de fin d'année des députés : TVA + 10 milliards d'€...

Un président ministre, des affaires étrangères,
Un président soucieux, de tous les faits divers,
Un président actif, au dehors de la France,
Un président énarque, qui se veut ordinaire,
Un président usé, aux abords de l'hiver
Un président ennemi, du monde de la finance ?.

Un président de groupes, qui payent le moins d'impôts
Un président qui taxe, familles et artisans
Un président qui flanche, dès sa deuxième année
Un président trop faible, pour tenir ses promesses
Un président passif, devant tous ces charlots
Un président absent, et souvent impuissant,
Un président contraint, devant les députés
Un président soumis, à toutes leurs grands-messes,

Une France administrée, par des communautés,
Une France que l'on méprise, par des minorités
Une France mal à l'aise, les causes sont profondes,
Une France endettée a un pied dans sa tombe.

Une Europe de Bruxelles, les Français ont dit non
Une Europe imposée, récession assurée,
Une Europe du chômage dans toutes ses nations,
Une Europe désunie, ma France défigurée.

Zen-fiatlux, le 19 novembre 2013



Manipulations, Mensonges, Mépris,

Au printemps 2012, ils ont cru au miracle,
Au retour de la gauche et de tous ses alliés.
A l'été 2013, ils ont perdu confiance
Dans tous ces voltairiens, ces anciens de la MNEF.
A chacun son mensonge, aux autres leur oracle,
Hollande, Ayrault, ministres, ils sont vilipendés
Par deux tiers des français affichant leur défiance.
Compétitivité implore le MEDEF !.

PS et UMP, ce Front républicain,
Ils se disent opposés sur le plan politique,
Alors qu'ils se rassemblent au moment des scrutins.
Parler démocratie, louer les droits de l'homme
En oubliant leur peuple, drôle de jugement éthique.
La fronde des populistes méprisée par la presse
Et par l'UMPS, les chômeurs en détresse,
La pauvreté en masse, ils font la sourde oreille.
Lors des prochains scrutins, il faut mettre la gomme,
Le parti RBM, celui d' Marine Le Pen
Est en ordre de marche et sonne le réveil
Des Français oubliés, nombreux sont dans la peine.

Rien n' fonctionne normalement, juste le bla-bla-bla,
L'économie va mal, le record de chômeurs,
L'augmentation des charges, prélèvements et impôts,
Baisse du pouvoir d'achat, la récession est là,
Que disent-ils aujourd'hui, députés, sénateurs,
Gouvernement, Hollande, le bonheur, c'est bientôt !.
De discours, des promesses, la crise est terminée.
Le peuple ne les croît plus, il est désespéré.

Ce matin, BFM, la TV de Bourdin
Avait comme invité, monsieur Harlem Désir
Qui n'a pas hésité à secourir Bourquin
Sénateur socialiste, donateur UMP.
«Pluralisme politique» pour cent cinquante euro,
Tout ça pour effacer une erreur de Sarko !.
Véritable raison, le Front républicain,
Pour contrer le FN, l'allié de l'UMP,
le PS, au passage, confirme bien ces dires
En méprisant le vote de millions d'électeurs.
Démocratie, dites-vous, pays des droits d'l'homme ?.
Il faut lire et entendre, les pays détracteurs :
On se moque de la France, pays que l'on assomme.

Il faudra s'en souvenir, en mars et juin prochain.
Les scrutins permettront au parti RBM
D'être représenté dignement, c'est certain.
Citoyennes, électeurs, votez Marine Le Pen.

Zen-fiatlux. Le 30 juillet 2013.

Photo d'archives
Un manque d'humanité règne dans les cités
La République française accepte l'état de fait.
Députés, sénateurs défendent leur pré carré.
Seront très protégés de ce genre de méfait.
Toutes les Institutions se trouvent menacées.
Énarques fonctionnaires seraient-ils imparfaits,
Cette promotion Voltaire est souvent critiquée.
En injures politiques, les médias sont au fait !.