mercredi 15 juillet 2015

Veille du quatorze juillet, les fans d'Aristophane Etaient tous invités au banquet de Platon.

Passation des pouvoirs à la B.C.E.
Entre J.C.Trichet et Mario Draghi
Veille du quatorze juillet, les fans d'Aristophane
Etaient tous invités au banquet de Platon.
Requins de la finance, Draghi, Juncker, Merkel,
Ces Apollon en herbe devant une Grèce en panne,
Seraient-ils convaincus par le verbe d'Agathon ?.
Il manque certainement, un Socrate à Bruxelles.
Scénario catastrophe orchestré par l'Allemagne,
Berlin à la manoeuvre, Düsseldorf et Bruxelles
Ont pillé l'ETAT grec, spolié le peuple grec.
Italiens et Français regardent vers l'Espagne,
Vont-ils tous se réjouir, se gratter les aisselles,
Approuvé ces mesures du regard d'un œil sec ?.

Grèce : l’étrange mariage de la carpe et du lapin

[…] « Viendra vite le temps où les créanciers perdront patience devant l’impossibilité des débiteurs de faire face à leurs engagements, de changer de comportement, de manières de vivre, d’organiser leur État et leur économie selon des critères étrangers à leur histoire. Une évidence s’impose, malgré les progrès de la génétique et le désir de toute-puissance des hommes : il est toujours impossible de marier la carpe et le lapin ! » Pierre Lours via Boulevard Voltaire

De l’État-providence à l’État-manigance

« L’État remplace Dieu depuis la Révolution, mais l’État-providence est en fait un État d’errance diabolique. Qui veut faire l’ange fait la bête, qui veut faire la providence fait l’enfer.» Pierre Lours via Boulevard Voltaire


2 commentaires:

temps a dit…

Bonjour,
Les temps sont tristes. une minorité détruit la majorité avec des arguments douteux et illusoires.
Nous ne sommes plus dans un état de droits, mais que pouvons nous faire pour contrer ces monstres qui pratique le faux, sans devenir nous même monstrueux ?
Peut-être est-ce la destinée humaine. moi je préfère rester un homme, quitte à partir de cette terre plus tôt.

Cordialement

zen a dit…

La résignation devant l'adversité conduit à la soumission. La France a succombé à cette occupation par nos étranges "amis" allemands qui tirent la couverture à eux !. Ne soyons pas naïfs, en 2004, l'erreur des pays de la zone euro a été de se plier à la volonté allemande qui a fait entré 12 Etats d'Europe de l'EST, uniquement dans le but d'obtenir une main-d'oeuvre à bon marché !. Ces allemands vont nous faire crever une troisième fois dans l'insouciance générale des descendants pétainistes, des collabos !.