vendredi 3 mai 2013

Pamphlet pour fêter les un an d'une France entièrement socialisée et complètement divisée !


Un an de présidence Hollande et d'un gouvernement Ayrault, au bilan : les français n'ont jamais été autant divisés par cette politique socialiste, injuste, catégorielle, communautariste et anticléricale. Un constat s'impose de fait : parlementaires, hauts-fonctionnaires, députés européens se moquent totalement de la crise qui ne les touche pas personnellement.

François Hollande : « Ce n'est pas au nombre de personnes dans la rue que l'on mesure ce qu'est une aspiration, une revendication, parfois même une colère ». Un dictateur n'en aurait pas dit autant !.

A Toute cette caste française d'élites politiques, de journalistes politiques, de conseillers en communication, de spécialistes économiques et financiers, de Hauts-fonctionnaires et, à Tous ces eurocrates et ces technocrates plus intelligents les uns que les autres, je vous remercie de m'avoir offert la matière pour écrire ce pamphlet !.


C'est sans bourse déliée et sans respect d'autrui,
Qu'au pays des Droits de l'homme, la France vous assure
Le bien-être social, sans commune mesure.
Ces aides de l'Etat connues dans l'monde entier
Vous permettent de vivre et de bien vous soigner
Aux dépens de français, qui eux sont démunis !.


Quand on voit le train de vie d'un Etat dépensier
Qui ne se soucie guère de ses concitoyens
Le peuple s'interroge sur ses capacités
A sauver le pays face aux européens
Dominés par l'Allemagne et par la BCE.
Depuis mai 2011, chacun est informé
D'l'existence d'un contrat-Banque-M.E.S-U.E.
Ils sont tous désavoués, médias et politiques
Le droit luxembourgeois devient prioritaire.
Cette société privée, ce fonds [FESF] européen
A tous les prédicats, Personnalité juridique,
Il oblige les Etats, de ce fait actionnaires,
Au respect des contrats qui sont irrévocables,
Avec une grave contrainte, un Plan d'Austérité.
L'échéance est fixée au trente juin 2013.
Fournisseur de crédit aux Etats endettés,
intermédiaire bancaire de plus 400 milliards
A peine distribués, sont déjà dépassés.

La France est dans le mur et tous ces gens «assis»
Politiques, journalistes et bobos socialistes,
Pilleurs d'argent public, profiteurs, moralistes,
A leurs heures, chapardeurs et parfois corrupteurs
Qui se disent passionnés par le service public
Mais ils sont les premiers à crier leur mépris
Sur un Front National qui leur ferait horreur
Les citoyens français ont compris leur malheur
D'avoir fait trop longtemps confiance en ces dealers
De drogue européenne, de cette monnaie unique
Qui profite aux voleurs, menteurs, spéculateurs.
Le peuple n'en peut plus de leur hypocrisie,
De leur désinvolture à suivre impunément
Une Europe germano-politique prédatrice
Pour les pays du Sud de toute la zone euro.
Notre souveraineté entamée par l'euro
Et cette banque-M.E.S ont porté le coup d'grâce
A celles et ceux rêvant aux dettes que l'on efface.
Plus moyen de sortir de cette banque destructrice
Qui condamne la France à de la récession
Pour des années lugubres, sans aucune vision.

Il ne reste à la France que notre Marine Le Pen,
Son parti Bleumarine et les Dupont-Aignan
Pour sortir de l'Europe et donner de l'élan
A de nombreux français trop longtemps dans la peine.
Zen-Fiatlux. Le 3 mai 2013
A tous ces parlementaires sénateurs, députés français et européens, à ces journalistes qui n'ont qu'un mot à la bouche : Marine Le Pen n'a pas de programme. J'aimerais leur dire que Marine Le Pen a un programme et, que le programme économique et social des socialistes et des UDF-RPR-UMP de ces trente cinq dernières années ont conduit la France dans la récession, dans le démantèlement de nos systèmes sociaux, dans l'appauvrissement de la classe moyenne, dans les déremboursements des médicaments malgré les très fortes augmentations des tarifs des mutuelles, dans l'assistanat incontrôlé, dans la baisse des retraites, dans l'augmentation des impôts, dans le prix de l'immobilier démesuré en rapport avec les revenus moyens des citoyens, etc...


1 commentaire:

zen a dit…

Morbihan, mystérieuses landes (Gérard Jaffrès)

http://youtu.be/yCjJc496BIs