lundi 14 janvier 2013

Un Président, un gouvernement, le PS qui parlent de minorité des Anti-mariage gay et qui a peur de consulter le peuple, ils nous mentent....


 
Photo Abbé Amar "Manif pour tous"

Où est l'égalité ?. Où est passé la souveraineté du peuple français ?.

Les réactions de François Hollande et de membres du gouvernement après cette énorme "manif pour tous" démontrent que la France apaisée et glorifiée par le Président est plus que divisée, ce matin. Tenir des propos tels que " manif consistante" pour Hollande et démocratie "encadrée" pour Taubira, etc.., et, voir tous ses porte-parole du gouvernement s'arc-boutés autour d'un principe d'égalité alors que le problème n'est pas là, ça démontre bien leur "malhonnêteté intellectuelle". Il faut avoir le courage de dire qu'ils s'attaquent à une véritable transformation de notre société en dénaturant les paroles des anti mariage-adoption. Légiférer sur la remise en cause des droits fondamentaux de la famille et de l'enfant sans en référer au peuple, ça relève des méthodes empruntées à Staline.

Faire la sourde oreille aux 800 000 femmes, hommes et enfants venus manifestés à Paris et dans le froid, les premières réponses apportées par le président Hollande et les membres du gouvernement Ayrault ne sont pas à la hauteur des attentes d'une malorité de la population française.

Après « la manif pour tous », quelle intransigeance du président Hollande et du gouvernement Ayrault, (ils s'agenouillent bien devant une poignée d'écolos violents à Notre Dame des Landes), mais ils refuseraient l’introduction du référendum d’initiative populaire [le [ou] a disparu !] et parlementaire à l'ensemble du peuple français. Une profonde remise en cause des fondements de la famille et des droits de l'enfant n'entrerait pas dans  la politique sociale et économique du pays
 ?.
" Contrairement à l'Italie, [En Italie, les lois en vigueur peuvent-être abrogées par un référendum demandé par 500 000 électeurs] En FRANCE, le nombre de signataires à réunir est important (4,5 millions d’électeurs, sans compter les 184 parlementaires qui doivent au préalable s'être réunis)Et l'article 11 de la Constitution limite les sujets pouvant être soumis à référendum à trois domaines : l'organisation des pouvoirs publics, la politique sociale et économique du pays, la ratification des traités internationaux)"

Dans les autres pays En Suisse, les citoyens peuvent proposer une loi [50 000 électeurs nécesaires] ou une modification de la Constitution [100 000 électeurs]
En Italie, les lois en vigueur peuvent-être abrogées par un référendum demandé par 500 000 électeurs.
Sources :
Photo Abbé Grosjean "Manif pour tous"

http://zen-fiatlux.blogspot.fr/2013/01/manif-pour-tous-un-enorme-rassemblement.html

Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

2 commentaires:

criscat a dit…

Pourquoi agir de la sorte pour un faux problème qui alerte des gens dont la plupart ne sont même plus concernés! aller manifester pour celà (qui ne concerne pas même la PMA)! Ce fut la même chose pour le PACS et pour quel résultat? Simone WEIL était présente à la manif alors que les mêmes critiquaient sa loi sur l'IVG!
Moi j'en reviens sur le référendum concernant l'europe ou les Français avaient voté NON et qui fut adopté contre leur gré sans que ces mêmes manifestants se soient offusqués!
S'il vous plait, cessons d'observer notre nombril alors que notre armée s'engage pour protéger à terme notre pays des envahisseurs auquels bon nombre n'osent pas même s'opposer!

zen a dit…

AFP-Boursorama : "Mariage homosexuel : début houleux de la bataille parlementaire

"...Une centaine de députés de droite et du centre, dont François Fillon, ont d'ailleurs déposé à l'Assemblée une motion demandant à François Hollande de soumettre à référendum le projet de loi, a annoncé à l'AFP Laurent Wauquiez (UMP), à l'origine de ce texte.

Cette motion référendaire, qui devrait être présentée dans l'hémicycle, demande que "le projet de loi ouvrant droit au mariage pour les personnes de même sexe soit soumis au référendum afin que les Français puissent décider eux-mêmes de l'avenir de la société dans laquelle ils veulent vivre"

Le texte souligne notamment que "s'il était adopté, le projet de loi proposé par le gouvernement aurait nécessairement des conséquences majeures en matière de politiques sociales", notamment en termes de retraites ou de congés d'adoption.".....

Une manière de répondre à une exigence posée par la Constitution qui cite "les réformes relatives à la politique économique ou sociale" parmi les sujets susceptibles d'être soumis au référendum, mais non les questions de société...."

http://www.boursorama.com/actualites/mariage-homosexuel-debut-houleux-de-la-bataille-parlementaire-e52e7f4b9bd47caf38fa6cf93f98f4cb