samedi 26 mai 2012

Cultivons la vérité morale : "Angers Loire Valley", seule grande ville de France et d'Europe qui ne possède pas de boulevard périphérique !. Et pourtant l'ancien maire J.C. Antonini...! Lamoura, pschitt, all right Austin, le CO2 +++...!


A la Une de Ouest-France du vendredi 25 mai 2012, il est écrit : " La rocade sud d'Angers pourrait être abandonnée " ?. Un poisson d'avril , la date est passée, une aberration pour les habitants des quartiers EST et Sud-Est d'Angers, c'est une évidence.
Suite des propos O-F : " La ville ne souhaite pas de liaison sud.Le maire Frédéric Béatse, préconise d'abaisser la vitesse sur les voies sur berges à 50 Km/h, de lancer les études pour une seconde ligne de tramway et de prévoir une nouvelle infrastructure aux Ponts-de-Cé"

1° Réduire la vitesse sur les Bords de Maine, ça va réduire le flot de circulation qui ne cesse de progresser en zone Est-Sud Est ?. " 190 000 voitures, c'est le transit journalier de véhicules dans l'agglomération.

2° Des études encore des études qui seront mises au panier et, qui coûteront beaucoup d'argent aux contribuables angevins. Au fait, la Cour des comptes de Nantes pourrait-elle rappeler au bon souvenir des contribuables : à combien est estimé le montant des factures de toutes les études des nombreux projets qui ont été élaborés pour cette "arlésienne" Rocade Sud ?. C'est un bon sujet pour l'émission "Combien ça coûte" de JPP !.

Qui sont les décideurs en matière de Transport public, les Lobbies KEOLIS-SNCF ?. Qui sont les contributeurs...?. Combien coûte la maintenance globale de la première ligne de Tram ?

Une deuxième ligne de Tram qui aggravera la division de la ville !. Les citoyens de seconde zone qui seront domicilés de part et d'autre de la voie ferrée, à l'intérieur des quartiers André-Leroy-St Léonard-Cliniques de l'Anjou- Justices-Madeleine-Villesicard, Delattre de Tassigny-Bédier-Courrier de L'Ouest...(exclus et soumis à une constante progression de CO2)

Heureusement qu'il y a encore des élections à venir. J'avais soutenu vivement la campagne de l'ancien Maire, Jean-Claude Antonini : "c'était dans une autre vie" aujourd'hui... !.

Ouest-France " Péage de Troussebouc" mars 2008
 

La liaison sud

" L’organisation des déplacements et des transports est un enjeu fort de l’organisation du territoire angevin. Pour vivre autrement dans notre agglomération, pour encourager les modes de transports alternatifs à l’automobile, Angers Loire Métropole s’est engagée dans une politique de déplacements volontariste.
Fin 2009, Angers Loire Métropole a repris la maîtrise d’ouvrage du projet de nouvelle liaison au sud d’Angers, après son abandon par le Conseil Général avec l’objectif de trouver une solution à la situation actuelle et d’anticiper l’évolution des déplacements sur le territoire.
Au-delà d’une infrastructure routière, la liaison sud s’inscrit dans une démarche globale de cohérence territoriale et de développement durable pour les vingt ans à venir. Des études complémentaires ont été menées, inscrivant le renforcement du réseau de transports en commun comme pierre angulaire du projet. Angers Loire Métropole y a introduit une modification majeure : chaque scénario est en effet articulé avec un renforcement du réseau de transports sur le territoire de l’agglomération.
Angers est un territoire de cohésion avec une culture démocratique profondément ancrée. Si les élus de l’agglomération sont attachés à faire des choix, la participation citoyenne est une aide à la décision.
Aussi, loin de toute pensée unique ou de solution déjà écrite, nous soumettons le résultat de ces études à la concertation, afin que chacun puisse se forger sa propre opinion et s’exprimer sur ce projet structurant pour Angers Loire Métropole." [ Ah bon ! ]
Jean-Claude Antonini Président d’Angers Loire Métropole


Angevines, Angevins qui seront privés de vacances à Lamoura, ils iront peut-être à Austin ?. Nos élus ne reculant devant rien, avec votre argent....!. A moins que, pour avaler la pilule, certains bon clients privilégiés puissent se cultiver, à bon marché, au Festival d'Anjou ?.

Dans les salons parisiens, il se dirait beaucoup de choses. par exemple cet axiome virgilien :  " Timeo Danaos et dona ferentes" (Je crains les grecs, même quand ils font des offrandes [aux dieux] ).  Ces paroles se retrouvent dans l'Enéide de Virgile : " Son grand prêtre Laocoon tente de dissuader les Troyens de faire entrer dans leurs murs,  le fameux cheval de bois que les grecs avaient perfidement laissé sur le rivage "

Moralité : " Il faut toujours se défier d'un ennemi, quelque aimable, quelque généreux qu'il paraisse "
"Primus inter pares" aujourd'hui et, demain qui le sera ?
http://zen-fiatlux.blogspot.com/
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

1 commentaire:

zen a dit…

L' Euro est une monnaie trop chère pour certains pays européen. La folie douce de nos dirigeants français continue...

L'imminence d'un grand plongeon économique, financier et social est pour demain, si la Grèce reste dans l'euro. La cause principale est une monnaie trop élevée pour ce pays, comme pour bien d'autres pays de la zone euro.

L'entêtement de la France a vouloir continuer à financer, à fonds perdu, les dettes de la Grèce, du Portugal, de l'Espagne...,c'est un manque de courage politique qui va entraîner dans un chaos, sans précédent, les Français et nombre de citoyens des pays de la zone euro.

« L'europe appelé à étudier à un abandon de l'euro en Grèce »

" par Jan Strupczewski et Claire Davenport BRUXELLES/PARIS (Reuters) - Le comité de préparation de l'Eurogroupe a demandé aux gouvernements de la zone euro de préparer chacun de leur côté un plan d'urgence dans l'éventualité d'un abandon de la monnaie unique par la Grèce, a-t-on appris ..."

http://ml.capital-news.fr/l2/67tPOMbmn23/5631/2935118420.html

« ...Cette initiative a été approuvée lundi au cours d'une téléconférence du groupe de travail chargé de préparer les réunions mensuelles des ministres des Finances des Dix-Sept..

Les membres du groupe de travail, constitués de hauts fonctionnaires des ministères des Finances et de ministres chargés des budgets, constituent aussi le conseil d'administration du FESF, le Fonds européen de stabilité financière.

[...] Premier d'entre eux à réagir à ces informations, le président français, François Hollande, a déclaré que la France n'avait pas à préparer un scénario dans lequel la Grèce sortirait de la zone euro....»

On a changé de Président mais pas de politique monétaire. L'avenir proche nous le confirmera !.