samedi 24 mars 2012

Délocalisations, prises de participations, Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen et son "infiltrée journaliste", après la Grèce, le Portugal...


Vite, vite une loi, à moins qu'il ne soit plus possible de légiférer [LOL] !. Quels seront les candidates ou les candidats à la Présidence de la République française qui oseront dire que la grande majorité des français, salariés et retraités, ils ne pourront que voir leur revenu diminuer considérablement dans les mois à venir et, surtout dans les prochaines années.

Si la France en est rendue à cette dernière extrémité, les citoyens français ne doivent s'en prendre qu'à l'insouciance des personnalités politiques qu'elles ont élus.

L'Etat UMP-Sarkozyste a laissé, pour ne pas dire encouragé, les délocalisations en masse dans les pays européens à faible revenu et, chez nos voisins du Maghreb. Pendant que notre gouvernement  continue à brader notre immobilier républicain [ Paris-Province] aux familles de dictateurs étrangers, voilà que les grandes sociétés, encore françaises, elles ont, elles aussi, accéléré le mouvement des prises de participations étrangères dans leur société et dans leur conseil de surveillance !.

Les grands groupes français, Total, Vinci, Veolia, LVMH dirigé par Bernard Arnault, le Groupe médias Lagardère, le PSG, etc..., ils sont tous avides des importantes réserves financières des chinois et des pétrodollars des qataris et des brésiliens.

 

Dimanche 25 mars à 13h, rendez-vous à la salle Equinoxe à Paris

Nicolas Dupont-Aignan sera l'invité politique de RTL en direct à 9h20 demain [ce] matin et dimanche au Grand Rendez-vous Europe 1, i-télé et Le Parisien en direct à 10h10. Ce sera l'occasion pour moi d'inviter les Français à se joindre à nous.

Dimanche 25 mars à 15h30, rendez-vous à Nantes.
Cette publicité est dédiée à une infiltrée de l'infiltration choisie. Vous savez, cette "journaliste" qui se victimise à cause des conséquences de ses choix  personnels et politiques !. Jusqu'à preuve du contraire, le Front national ne l'a pas agressée physiquement ?. Vous qui adorez prendre des risques, allez donc infiltrer les milieux djihadistes-salafistes et autres organisations fondamentalistes. Eux, ils ne rigolent pas avec la liberté d'expression et, la liberté tout court.
Je ne suis pas "F-HAINE" comme vous pourriez le penser, je suis un citoyen français, père et grand-père, qui pense à l'avenir de sa famille  et, qui réfléchit tout comme vous mais, certainement avec beaucoup plus de circonspection.
Capture d'écran " Histoire immédiate - Le diable de la République "
Notre "infiltrée" Caroline Fourest, martyre du FN, est située à droite de la photo de Jean-Marie Le Pen.
La dernière page A3 " Enquêtes aux extrêmes " du quotidien régional, le Courrier de l'Ouest de ce samedi 24 mars, c'est peut-être ça qui en est à l'origine de mon opinion sur cette infiltrée dans des milieux soft !.

Dans Tocqueville Magazine, Le Flash, lundi 19 mars 2012, voici un extrait de « Après la Grèce, le Portugal...»

« Après la Grèce, le Portugal sera-t-il la prochaine victime de l'action conjointe, solidaire et « fraternelle » de l'Europe et du FMI ? La question se pose à la lumière des dernières nouvelles de ce pays. En écrivant, il y a peu, qu'il ne fallait pas aider la Grèce, nous ajoutions que l'Espagne et le Portugal risquaient d'être emportés dans la tourmente et les dernières nouvelles ne sont pas rassurantes.......

LA RUINE

La ruine, à la fois pour les pays prétendument aidés et pour l'Europe, est au rendez-vous. Dans le cas de la Grèce, l'argent est versé dans un trou sans fond. Pour le Portugal et, demain, pour d'autres l'argent est déversé sans apporter aucune solution pratique. Pour les pays prêteurs, c'est la ruine par les impôts ou l'endettement nécessaire. Ces pays sont les membres de la CEE, en un premier cercle, et tous les membres du FMI dans un deuxième : c'est donc la terre entière. La dramatique panne de croissance de l'Europe y trouve une partie de ses explications.


Quant à la France, le premier ministre, François Fillon, a dit, il y a longtemps, qu'elle était en faillite. Il faut, en outre, observer avec tristesse que, sauf chamailleries de détail, tous les programmes des candidats à l'élection présidentielle se ressemblent par l'organisation programmée de la ruine : impôts et taxes en folie, chasse aux riches, déluge de lois, bureaucraties foisonnantes, aucune mesure de véritables économies, tir sur les entreprises, etc.


Certains lecteurs de ces flashs regrettent qu'il n'est pas toujours proposé de solutions pratiques pour « sortir de l'auberge ». En fait, chaque fois que possible, il en est indiqué. Ici, le chemin existe et est à portée de la main. Il faut renoncer totalement au « tout-état », ce qui ouvrirait la voie de la richesse pour tous au lieu du partage de la pauvreté. A cette fin, il est absolument nécessaire de libérer les entreprises, seules créatrices de richesses. Les libérer implique de leur enlever le double boulet fiscal et règlementaire que les pouvoirs socialisants leur ont imposé depuis des décennies ! »

MICHEL DE PONCINS.

http://zen-fiatlux.blogspot.com
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

2 commentaires:

Alain Février a dit…

Dans l'émission de BFMTV de ce samedi 24 mars, en fin de soirée, l'invitée politique de " Qui êtes-vous " était Marine Le Pen.

Sur des sujets qui touchent au fondalisme islamique, sur la viande halal, etc...,les propos très en retrait et la faiblesse des réponses d'Olivier Maserolle et de la journaliste Farida Setiti m'ont réellement laissé sur ma faim.

Et pourtant, j'apprécie monsieur Maserolle !.
La gêne se lisait sur les visages !.
Alain Février

zen a dit…

"Incidents à la manifestation contre l'aéroport de Nantes :

NANTES (Reuters) - Près de 10.000 personnes ont défilé samedi après-midi dans le centre de Nantes contre le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), selon les organisateurs, lors d'une manifestation qui a dégénéré en violences.

La police a dénombré de son côté 4.000 manifestants, parmi lesquels 500 militants anarchistes, qui ont recouvert de peinture les vitrines des commerces du centre-ville.

Ces militants ont provoqué d'importants dégâts au mobilier urbain, des arrêts de bus ont été vandalisés et les forces de l'ordre - plus d'un millier de policiers avaient été mobilisés - ont été la cible de jets de projectiles lors de l'évacuation du centre ville en début de soirée.
...."
http://www.boursorama.com/actualites/incidents-apres-une-manifestation-anti-aeroport-a-nantes-bbc5df49668e7936508cc6414c0ad554