dimanche 15 janvier 2012

La Crise ne touche pas le monde politique !. Le Fouquet's serait-il devenu une Brasserie populaire ?. Les frais de déplacements présidentiels ont été multipliés par trois !...


La Crise ne touche pas le monde politique !. Le Fouquet's serait-il devenu une Brasserie populaire ?. Les frais de déplacements présidentiels ont été multipliés par trois !. Les Collectivités locales ne sont pas toujours des exemples en la matière !. 
Encore un déconnecté des réalités économiques et financières !. Selon un proche de Nicolas Sarkosy, le Fouquet's serait devenu une « Brasserie populaire »
Une famille de trois enfants et leur deux parents payés au smic, elle pourrait engloutir leurs deux salaires du mois, en une seule journée dans cette « brasserie populaire » du Fouquet's...» !.
Dans ses voeux, Martine Aubry avait qualifié le bilan de Nicolas Sarkozy de « quinquennat du Fouquet's"..»
    Réponse de Christian Estrosi* sur RFI : « c'est indigne de reprocher au Président de la République d'avoir été dans une brasserie populaire ce soir-là" »
    Rappelez-vous que cet ami du Président, Christian Estrosi, il avait été «sacré» champion du monde du coût d'une bouteille de champagne aux frais des contribuables, 116 500 euros !.
«...116 500 € est le coût du déplacement du Secrétaire d’Etat à la Coopération et de la Francophonie, pour présider une conférence internationale sur la reconstruction d’Haïti en Martinique et revenir à Paris le lendemain pour une présence « indispensable » au Conseil des Ministres.
Depuis, Matignon a envoyé une circulaire à tous les membres du gouvernement : « Les membres du gouvernement doivent être exemplaires dans une période où chacun est amené à faire des
efforts ».
Avant lui, d’autres avaient déclenché la polémique pour utilisation abusive de jet privé. Christian Estrosi, du temps où il était Secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer, avait aussi effectué un déplacement à Washington, en janvier 2008, pour un total de 138 000 €....» sources : Le bulletin d’informations de la CMCAS de PICARDIE. Liason 138, avril 2010.


Les frais de déplacements présidentiels ont été multipliés par trois !
«...Pour justifier l'explosion des dépenses des déplacements de Nicolas Sarkozy, l'Elysée a un argument imparable : le nombre de déplacements du chef de l'Etat a triplé par rapport à ceux effectués par Jacques Chirac en 2006. Nicolas Sarkozy voyageant trois fois plus, les coûts se sont donc envolés eux-aussi....»

Nos Collectivités Territoriales se sont, elles aussi, installées dans ce même schéma dépensier !




En dehors des niches fiscales, dans le rang des politiques et dans les institutions économiques et financières, il y a des centaines de millions d'euros d'économie à faire avant de taper le contribuables !.


1 commentaire:

zen a dit…

Il faut espérer que les agences de notations n'étaient pas à l'écoute, ce dimanche soir ?. Si c'était le cas, la France pourrait prétendre à la perte d'un deuxième A !.

Ce dimanche soir, Julien Rochedy (les Jeunes avec Marine) était l'invité de la fin de l'émission de Wendy Bouchard, sur Europe 1. Vous devriez allez réécouter le podcast. Vous jugeriez, par vous-même, de la très haute compétence de la questionneuse et des questionneurs en matière économique, financière et sociale !.

Et, en partie simultanément, on pouvait écouter « une mater dolorosa » UMP, qui était l'invitée du grand Jury RTL-Le FIGARO-LCI. Que dire ou quoi en penser de la prestation de la « très respectueuse » Nadine Morano, qui n'a fait que débiter ses sornettes « apprises par coeur », devant des journalistes parfois médusés.
Il faut bien avouer que le Président Sarkozy a beaucoup de mérite pour supporter ses « pleureuses sur leur sort ».

Serait-ce la peur de perdre leur portefeuille et, de se retrouver au chômage dans quelques semaines ?.