jeudi 24 novembre 2011

« Ceux qui détiennent le pouvoir de décision nous laissent le choix entre écouter des ignorants ou des trompeurs « (Maurice Allais)



Angela Merkel, Mario Monti (BCE) et Nicolas Sarkozy organisent un mini-sommet à trois, ce jeudi 24/11 à Strasbourg. Avant de continuer à soutenir les marchés financiers qui intensifient la paupérisation des concitoyens de la zone euro, ce trio europén devrait relire les oeuvres de notre Nobel d'économie, le visionnaire Maurice Allais.

" Alors que cette rencontre tripartite a été qualifiée de «rendez-vous important» par le Premier ministre François Fillon, son homologue italien a tenu à en relativiser la portée: c'est «une rencontre très informelle, de travail», qui n'a «pas d'ordre du jour précis ", a soutenu M. Monti. [L'Alsace.fr du 24/11/11].

Celui qui a dit la vérité, il sera exécuté
La Vérité de  Guy Béart
«... J'affirme que l'on m'a proposé beaucoup d'argent
Pour vendre mes chances
Dans le Tour de France
Le Tour est un spectacle et plaît à beaucoup de gens
Et dans le spectacle
Y a pas de miracle
Le coureur a dit la vérité
Il doit être exécuté.»...



«...Maurice Allais estimait que la mondialisation et le libre-échange international avaient détruit le tiers des revenus des Français (chômage, baisse des salaires) et qu’ils se faisaient au profit des multinationales.

A partir de 1999 les médias, déjà peu ouverts, se fermeront complètement. Le mur de l’argent international aura raison de Maurice Allais. En 2005, il tente vainement de passer un article sur le traité constitutionnel dans la grande presse : tour à tour Le Monde, Le Figaro et Libération refuseront. Finalement L’Humanité publiera intégralement l’article. Commentant cette étrange situation le libéral Maurice Allais dira : « Je ne pensais qu’on en était déjà rendu là en France. »...

Le 10 Février 2010
« Le pouvoir financier au coeur de la crise de 2008 : Les analyses prophétiques de Maurice Allais »

«...Son diagnostic peut en effet se résumer ainsi (citation, cf note 5-3) : Le système actuel du crédit, dont l’origine historique a été tout à fait contingente, apparaît comme tout-à-fait irrationnel, et cela pour huit raisons :
  1. – la création (ou la destruction) irresponsable de monnaie et de pouvoir d’achat par les décisions des banques et des particuliers
  2. – le financement d’investissements à long terme par des fonds empruntés à court terme
  3. – la confusion de l’épargne et de la monnaie
  4. – la très grande sensibilité du mécanisme du crédit actuel à la situation conjoncturelle
  5. –l’instabilité foncière qu’il engendre
  6. – l’altération des conditions d’une efficacité maximale de l’économie
  7. – l’altération de la distribution des revenus
  8. et enfin l’impossibilité de tout contrôle efficace du système du crédit par l’opinion publique et le Parlement, en raison de son extraordinaire complexité. »

http://www.polemia.com/article.php?id=2704


«...Mais il est vrai que son livre de 1976, L'Impôt sur le capital et la réforme monétaire, développait des thèses contraires à de puissants intérêts, bancaires en particulier. Sa dissidence s’amplifiera dans les années qui suivront avec notamment Erreurs et impasses de la construction européenne (1992), La Crise mondiale aujourd’hui (1999), L'Europe en crise. Que faire ? (2005), La Mondialisation, la destruction des emplois et de la croissance, l'évidence empirique (2007) »..
Sources Polémia " Maurice Allais : face au mur de l'argent international "
Photo souvenir des 2 Eric Z.N.  "On est pas couché"

Eric Zemmour : "C'est la faute à l'euro !"
" L'euro nous protège, l'euro nous a protégé, l'euro nous protègera " oui mais " La fête est finie ", " Le problème c'est l'euro " des propos tellement réalistes exprimés par un Zemmour abrupt, ça mériterait une publicité retentissante !.

http://zen-fiatlux.blogspot.com
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

3 commentaires:

boursicoteur a dit…

« Un ministre luxembourgeois critique la stratégie de Merkel pour l'Europe » :

..."Si vous [Merkel] suivez un but de politique intérieure, alors vous feriez bien de le dire clairement", ajoute-t-il.

Les Britanniques feraient alors leurs propres propositions, ainsi que le Parlement européen, et des référendums à l'issue incertaine seraient "sans aucun doute" organisés dans certains pays, met-il en garde.

La chancelière allemande, qui refuse pour l'heure d'accepter un rôle accru de la BCE ou l'introduction d'euro-obligations pour résoudre la crise, comme le proposent d'autres pays, a fait d'une révision des traités européens pour renforcer la discipline budgétaire un préalable." AFP

http://www.boursorama.com/actualites/un-ministre-luxembourgeois-critique-la-strategie-de-merkel-pour-l-europe-827ca07adedf5029822d40a7295004af

zen a dit…

« Baroin mal classé dans le palmarès des ministres des Finances européens »

La Suède n'est pas dans la zone euro

"Cette année, c'est le suédois Anders Borg qui se voit décerner la palme. Le quotidien a vanté la santé économique du pays scandinave, peu endetté et toujours en forte croissance, ainsi que la capacité du ministre à avoir anticipé le besoin de refinancement des banques. L'allemand Wolfgang Schäuble et le polonais Jacek Rostowski complètent le podium.» [...]

« Au final, Baroin arrive après ses homologues espagnol (13ème), portugais (12ème) ou irlandais (10ème). Il distance seulement 4 autres ministres, dont l'italien Giulio Tremonti, débarqué récemment avec la démission de Silvio Berlusconi, et le grec Evangelos Venizelos, arrivé en juin ».
Capital.fr et

Alain Février a dit…

" En pleine promotion pour la sortie de son livre Le Bal des hypocrites, Tristane Banon a accordé une interview au magazine féminin Be.
Elle revient une nouvelle fois sur l'affaire DSK et en profite pour dire ce qu'elle pense d'Anne Sinclair. Les détails avec Planet.fr...."

Va-t-elle nous faire un pétage de plombs, cette petite gribouilleuse ?

Le casbanon, la gribouilleuse de ses ébats "imaginaires", elle doit être une jalouse "perverse" qui a du mal à ne pas dire du mal des gens. Où sont-ils les malades ?. Le vocabulaire de Banon, "l'écivaine aux millions d'exemplaires cachés dans les caves des bibliothécaires", devrait figurer dans les annales du hard !. Jugez vous-mêmes :

"Anne Sinclair a une énorme part de responsabilité"."Je ne peux pas m'empêcher d'avoir un minimum de solidarité pour une femme qui est la plus grande cocue de l'histoire des médias. Elle doit morfler (...) Anne Sinclair, j'ai longtemps pensé que c'était une femme aveuglée, dans le déni. Je n'aurais jamais dit du mal d'elle avant le 15 mai. Mais elle a continué à le couvrir, à payer, à montrer qu'elle était auprès de lui", explique Tristane Banon. De quoi se mêle-t-elle cette petite malheureuse ?.Cette situation est pathétique pour elle et, elle ne sert pas la cause des femmes violées. Si c'est une pub pour son bouquin, à part l'équipe de Bernard l'UMP et, quelques ermites, qui pourrait donc avoir l'envie de lire ses ébats sexuels virtuels ?.

Y-aurait-il eu un complot au Sofitel, ce 15 mai dernier ?. Suite du feuilleton la semaine prochaine...!. L'UMP, la presse et les médias français n'ont-ils pas dit unanimement : "Non, non et non, pure invention !"