samedi 8 octobre 2011

Primaires Socialistes sur fond de crise de la zone euro, baisse de notation de la Belgique, de l'Espagne, de l'Italie après la Grèce et, première faillite de la banque franco-belge DEXIA, qui avait déjà été renflouée en 2008. Le partage de ses actifs pourris entre le C.A., la Caisse des dépôts et l'Ecureuil, il risque d'affaiblir notre système bancaire.

Bureaux de vote aux primaires PS  ouverts de 9h à 19h dimanche 9 octobre

ANGERS : Salle Daviers - Salle Jean-Macé - Salle Paul-Bert - Salle de spectacle, rue de Pruniers, Belle-Beille
TRELAZE : Salle de la Maraîchère
LES PONTS-DE-CE : Ecole André-Malraux
Pour les autres communes, voir dans votre quotidien Le Courrier de l'Ouest de samedi 8 octobre
« De désastre en catastrophe et de catastrophe en désastre, nous irons jusqu'à la victoire finale » avait dit Georges Mandel, parodiant ces mots de Pyrrhos, roi d'Epire : «Encore une victoire comme celle-là et nous sommes perdus. »
Avant ou après avoir fait l'effort d'aller à la rencontre du PS dans les urnes, ce dimanche 9 octobre, vous devriez lire ou relire une biographie de Georges Mandel « Louis Georges Rothschild ». Certes, ce scrutin PS, ouvert à tout les possesseurs d'une carte d'électeur ou bien inscrit avant le 31 décembre 2010, il ne devrait pas être le théâtre d'une « victoire à la Pyrrhus ». Il faudra très certainement attendre le résultat du 16 octobre pour en connaître les deux candidat ou candidate victorieux.

Actuellement, on a déjà un homme de caractère à la tête du pays qui s'occupe un peu, beaucoup trop des pays étrangers, au lieu de se préoccuper des siens. Les français veulent-t-ils une femme de caractère en 2012 ?. Ce n'est par certain !. Un peu de sérénité et de réflexion, avant de décider d'une nouvelle orientation pour l'avenir de la société française, ce sont deux qualités essentielles dans cette période de graves turbulences monétaires ...  
C'est le seul des six prétendants qui est venu dans la région à Trélazé et à Nantes pendant cette campagne des primaires socialistes !.

Mme Aubry a dit il en faut du caractère pour " Dompter les banquiers et résister aux financiers ", ne dit-on pas que c'est au pied du mur que l'on reconnaît le maçon !. Depuis 2006, la banque DEXIA a fourgué des contrats de prêts à des taux variables adossés au franc suisse, pourquoi avoir attendu le 8 juin 2011 pour mettre en place une commission parlementaire qui a  été chargée d'examiner les possibilités d'une défaisance des prêts structurés des collectivités locales et des hôpitaux. Pour la région Nord-Pas-de-Calais, la Voix du Nord  annonçait qu'une cinquantaine de collectivités, dont la communauté de communes de Lille, elles étaient  impactées par les emprunts toxiques de DEXIA :  " L'addition s'annonce plus salée qu'initialement prévu pour une cinquantaine de collectivités et établissements publics de la région qui ont souscrit, avant 2008, à des prêts toxiques proposés par Dexia, la première banque des communes. ..."

Arnaud Montebourg remet en cause le marché et la finance, il n'a pas tout tort : "...Le maire d'Evry [Manuel Walls] n'avait qu'un pas à faire pour rejoindre l'UMP...".

Quand à l'arrogance de notre Ségolène nationale, elle est restée égale à elle-même. 
Réponse de Manuel Walls à Montebourg : " qu'il rejoigne le camp de la bêtise !"
Hormis leur oubli de parler de l'euro, ces débats ont fait apparaître d' importantes divergences de vues et d'idées. La démocratie en sortira grandie et, le PS ne sera plus taxé de pensée unique de la gauche. 
Pardon au PRG, j'avais oublié de citer son président, le sénateur Jean Michel Baylet

2 commentaires:

zen a dit…

" Jean-Claude Antonini a sévèrement sanctionné sa première adjointe en lui retirant ses délégations relatives aux déplacements et à la mobilité...."

Plus d’informations dans le Courrier de l'Ouest, édition d’Angers de ce dimanche 9 octobre 2011...

[...] Cette décision intervient à la suite des déclarations de Bernadette Caillard-Humeau sur la fin programmée de la gratuité du parking place La Rochefoucauld. Une information démentie depuis par le maire d’Angers." C.O.

Ami"e"s citoyennes et citoyens, saviez-vous que le nouveau tracé des bus qui vous fait tant ronchonner, à juste titre, c'est un cabinet de Lyon qui a fait ce boulot !.

A Angers ou en Anjou, ils étaient tous incapables de faire aussi mal

Ce sont des groupes, tel que KEOLIS, qui dictent leurs conditions aux syndicats de communes. Les écarts de prix entre partenaires indépendants et ces très grandes sociétés sont de l'ordre de 30 à 40 %. Entre filiales, les transferts des bénéfices et leurs échanges réciproques leurs permettent d'imposer des pratiques réductrices à l'intérieur de leur propre système. Exemple : Le logo irigo, le tracé du nouveau réseau, les différentes assistances techniques, les enquêtes, tout ça c'est Lyon qui en est chargé !

A Monsieur le maire, président d'ALM et à l'ensemble des délégués des commununes, est-il possible d'étudier une réduction des coûts de maintenance des transports urbains ?.

A moins que vous en soyez toujours convaincus que l'embauche d'étudiants aujourd'hui et pourquoi pas de retraités demain, ça suffira pour allèger la croissance de ces coûts ?

Alain Février

Anonyme a dit…

Blog : http://www.my-angers.info/02/10/bernadette-caillard-humeau-une-personnalite-meconnue-des-angevins/3301

14 février 2011-La première adjointe a dit : ...« Quand on est journaliste, on s’intéresse aux individus, à chaque personne en particulier. La sociologie ouvre à discerner l’évolution de la société, à l’analyser, et dégager les valeurs émergentes. Ce sont deux métiers qui se ressemblent. Qui approche l’homme avec un grand angle ou un zoom «....
..."Ces nouvelles lignes vont accompagner ce nouveau moyen de transport. Il y aura « quatre lignes structurantes, appellées les Métropoles, complétées par sept lignes citadines "...