mardi 13 septembre 2011

Y aurait-il une différence entre la politique éducative de maintenant et celle d'il y a plus de 30 ans ?. Pas sûr, pas certain...!

En octobre 1980, l'explication des réformes se faisait sur le terrain... : " Directeur des écoles au Ministère de l'éducation, M. René Couanau a tenu à présenter lui-même, lors de voyages en province, les nouveaux programme du cycle moyen de l'école élémentaire, adoptés en juin dernier "...
Au fil de la lecture de l'article du Monde publié le 14 octobre 1980, vous constaterez que ce que M. Couanau disait à l'époque, c'est ce qui se dit aujourd'hui chez les conseillers du gouvernement !. " sur les deux années qui achèvent l'école élémentaire et ouvrent la voie d'entrée au collège. Elles intéressent toute "toute l'école primaire". Sur elles devront " se caler" les classes qui précèdent : cycles préparatoire et élémentaire, voire la section des grands de la maternelle. Elles sont décisives pour la continuité de la scolarité obligatoire "....
" Au passage, M. Couanau donne du pied dans quelques fourmilières :...".
"...Sans vouloir larguer les ancrages passés, ni fermer les voies de l'innovation"."L'éducation civique et morale " doit être une préoccupation permanente " qui appelle un " engagement personnel " de l'instituteur "...

 
L'autre problème qui va occuper les débats le temps de la prochaine Présidentielle, sera certainement " Les conditions de séjour des étrangers en France ". Lisez l'article du Monde de ce 14 octobre 1980 : " Le vrai visage de La Loi BONNET ", écrit par le Père jésuite, André LEGOUY. La politique conduite par le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant est similaire en 2011, sur de nombreux points, y compris sur les dérapages...! 


http://zen-fiatlux.blogspot.com
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

1 commentaire:

zen a dit…

Le Figaro, le 13 septembre 2011
La France, championne de l'inéquité :

"...Avec la Nouvelle-Zélande, la France est le pays où la performance en compréhension écrite varie le plus selon le milieu socioéconomique: 30%. Les élèves issus de l'immigration ont plus de difficulté à réussir en France que partout ailleurs: ils ont l'équivalent d'une année d'étude de retard en moyenne avec les jeunes d'origine française!...". La suite sur ce lien

http://www.boursorama.com/actualites/la-france-championne-de-l-inequite-dans-l-education-959443fac7fb27fa6322545ad53ef710