samedi 7 mars 2009

La politique est-elle devenue un fonds de commerce...?.

" La France aux 500 000 élus locaux - un pour 125 habitants, bébés compris !..." Commentaire OUEST-FRANCE du 6 mars 2009

http://zen-fiatlux.blogspot.com
courriel : fevrieralain@hotmail.fr

7 commentaires:

landivisio22 a dit…

A la RATP, les patrons veulent rapatrier leurs conducteurs retraités comme à Angers ?.

Zen, qui est ce Laurent Gérault qui se présente aux européennes aux cotés de Sylvie Goulard, la bruxelloise et la belle-fille du maire UMP de Vannes?. Il est UMP et Bruno Joncourt UDF
un beurton landivisio22

alain a dit…

Salut à Plouescat,Erwan laisses-moi un mot dans ma boîte hotmail inscrite sur le blog, je te répondrais personnellement.
A plus,
Cordialement
Alain

le fouineur a dit…

Parlons Economies finances publiques !

excellents reportages sur Politique.net en août 2008...

" Le cumul des mandats : une pratique extrêmement coûteuse pour la République "

" Les responsables politiques français cumulent les mandats. Député, maire, président d'une communauté d'agglomération, ils prétendent pouvoir assumer l'équivalent du travail de trois temps-plein par mois. Question d'organisation, et d'efficacité aussi. Car pour justifier le cumul des mandats, les responsables politiques avancent tous le même argument : assumer plusieurs fonctions est un bon moyen pour rester au contact de la réalité, en cumulant fonction nationale et mandat local. Sauf que le cumul des mandats est une exception française, et les autres démocraties européennes fonctionnent aussi bien avec des responsables politiques qui n'assument qu'une seule fonction."

" Politique.net propose une série sur l'argent du pouvoir en 30 épisodes : Quels sont les avantages des collaborateurs des ministères ? Quels sont les revenus des députés ? Comment les partis politiques étaient-ils financés dans les années 1980 ? A chaque fois, les sources sont publiées en bas de page et les estimations recoupées à partir de plusieurs enquêtes."

" Cumul des mandats : une pratique répandue à tous les niveaux de responsabilité..."

" Le casse-tête de l'emploi du temps de ceux qui cumulent..."

" Des indemnités cumulées de 8 100 euros, sans compter les frais divers..."
"...En d'autres termes, un cumulard peut cumuler plus de 14 000 euros par mois en salaire, sans compter plus de 6000 euros de frais divers.
Pour tenter de limiter cette dérive, un plafond a été instauré en 1992 : les responsables politiques ne peuvent cumuler mensuellement plus de 8 100 euros, auxquels s'ajoutent 949 euros de frais d'emploi et 6 123 euros de frais de mandat.
S'ils ne respectent pas ce plafond, l'infraction est considérée comme un délit et des peines de prison avec sursis peuvent être prononcées. Mais les contrôles et les poursuites sont assez rares."

" La pratique curieuse du "reversement" entre élus..."

" La loi de 1992 fixe donc une limite dans le cumul de salaires. En théorie, un responsable politique ne peut cumuler plus de 8 100 euros de salaires.

Sauf que la loi de 1992 a prévu un dispositif bien curieux : si un homme politique dépasse le plafond de 8 100 euros, il peut désigner un de ses collègues pour lui reverser le trop plein perçu.

C'est le principe du "reversement" : un élu local peut verser le surplus de ses indemnités à un autre élu local de son choix.

La loi de 1992 n'est donc pas destinée à faire des économies à l'Etat, mais à mieux répartir la richesse entre élus.

Par conséquent, un député-maire qui cumule plus de 14 000 euros de revenus par mois, peut désigner un autre élu pour que celui-ci perçoive les 6 000 euros de surplus. Rien ne se perd donc, et tout se cumule de manière déguisée pour peu qu'on soit entouré d'un réseau d'élus de confiance."

" Mais comment travailler l'équivalent de trois temps plein par semaine ?..."

Comment les responsables politiques font-ils pour assumer la charge de travail de trois ou quatre équivalents temps-plein ? Et bien, il suffit de déléguer. Les députés-maires s’entourent de nombreux collaborateurs qui effectuent le travail de fond (élaboration des dossiers) à leur place....
...Au final, la collectivité paye donc plusieurs fois pour la même tâche : le salaire du responsable politique, et les salaires des collaborateurs qui effectuent réellement le travail.".

*** Sources
- Circulaire du ministre délégué aux collectivités territoriales sur les indemnités de fonction des titulaires de mandats locaux, 9 février 2007
- Vincent Quivy, Abus de pouvoir, Editions du moment, 2007

*** Liens

Série "L'argent du pouvoir"
1. Le tabou de l'argent du pouvoir
2. Argent de l'Elysée : Emmanuelle Mignon part à la chasse aux gaspillages
3. Salaire et avantages en nature : que paye vraiment le président de la République ?
4. Le coût de la communication du président : 150 000 euros le site internet, et le reste ?
5. Les voyages de Nicolas Sarkozy : entre 3 et 4 avions par déplacement
6. Compagnie aérienne de la République : 8 appareils et 4500 euros l'heure de vol
7. Les ministères : des anciens hôtels de la noblesse d'Ancien Régime
8. Ministère de l'Education : les dépenses inconsidérées de Jack Lang
9. Mobilier national : 16 000 œuvres prêtées aux ministères sont portées disparues
10. Combien y a-t-il de collaborateurs à l'Elysée et à Matignon ?
11. Le salaire des collaborateurs des ministères : entre 3000 et 6000 euros
12. Restauration : le self-service gratuit des ministères
13. Logements de fonction : quand les contribuables payent les loyers des responsables politiques
14. Voiture avec chauffeur : une tradition répandue à tous les niveaux de l'Etat
15. L'argent des députés : salaires, avantages en nature et cagnotte personnelle
16. L'argent des ministres : salaires et indemnités cachées
17. Le cumul des mandats : une pratique extrêmement coûteuse pour la République

Le fouineur

Anonyme a dit…

Verrouillage démocratique au MoDem adhère et tais-toi

« Les blogs ne doivent pas être le lieu où les militants dénoncent leurs instances élues, ce devrait être lors des Conseils départementaux ou des réunions du Bureau départemental. »93

Ces instances sont-elles élues ou imposées ?

Anonyme a dit…

L'OTAN ou le destin de tous par la volonté d'un seul ?. Vive la République

Dans ses discours de 1962-1966, le Général de Gaulle concluait : "...Bref, il y a maintenant une politique de la France et elle se fait à Paris...". Il écrivait : "...Je suis mélancolique de voir l'Angleterre se diriger vers les Etats-Unis, car elle risque de se comporter comme leur commis-voyageur !."

La seule chose que Nicolas Sarkozy aura bien réussi, c'est de sacrifier l'indépendance de la France et torpiller la création d' une défense européenne.

Dans son discours de Londres, le 27 mai 1942, le Général affirmait : " La démocratie se confond exactement, pour moi, avec la souveraineté nationale. La démocratie, c'est le gouvernement du peuple exerçant la souveraineté sans entrave."

Décidément, le Président Sarkozy impose toujours sa politique du diktat en profitant de sa liberté d'indifférence devant sa majorité tétanisée;

Nos parlementaires " UMP " veulent-ils en finir avec notre indépendance nationale ?. Le peuple Français aurait-il encore le droit de donner son avis ?.

A force de se moquer du peuple, la révolte passera d'abord par les urnes, lors des prochaines élections européennes.

Anonyme a dit…

A mettre dans le livre des records

1 policier pour 2 personnes, lors des visites de Sarkozy, si c'est pas ça un record ?.

zen49 a dit…

Salut le gars de côtes d'Armor ou du Nord, landivisio22

Votre commentaire, en tête liste du 8/03, mérite une rectification : madame Sylvie Goulard est une femme du Sud qui bosse à Bruxelles et, c'est la belle-soeur (et non la belle-fille) de François Goulard, député-maire UMP de Vannes.

Quant à Laurent Gérault, ça a été le choix de la rue de l'Université et du général Morillon, (avalisé, tardivement par François Bayrou), de s'associer à l'équipe UMP-Modem-Gauche; celle qui a perdu la dernière élection municipale à Angers.
Ce sont 7 démocrates de Bernadette Caillard-Humeau qui ont été élus.

Le modem de François Bayrou aime les histoires de familles compliquées :

A Angers, les démocrates divisés entre les losers et les vainqueurs

Dans l'Ouest, la liste aux européennes de l'UMP Christophe Béchu,( ex associé au modem de Gérault aux dernières municipales angevines ) qui sera opposée à la liste modem Goulard-Joncour-X-Gérault ?.

Encore une histoire de famille !

Le beau-frère, député-maire UMP de Vannes, va-til soutenir sa belle-soeur Modem, Sylvie Goulard ou l'UMP Christophe Béchu ?

Sacré familles... politiques !

J'espère que vous avez tout compris l'ami landivisio22

zen49