jeudi 6 décembre 2012

Restructuration de la vie politique, Oui à l'Aéroport N-D des Landes, L'euro accélère sa hausse face au dollar



On nous parle d'économies, de restructurations, de flexibilité, de bouleversement de notre société avec le "mariage" homosexuel et l'adoption par ces couples, etc... sans en consulter la population française !. Où est passé notre démocratie Française, aux oubliettes hollandaises ?.
Pourquoi tous ces nantis de la politique échapperaient-ils à toute restructuration au Sénat, à l'Assemblée Nationale, au Parlement européen, dans les Collectivités locales ?. Ce sont bien tout ces gens-là qui ont participé à la faillite de la France !.



Oui, cet aéroport désenclavera nos régions !

LE MONDE | 06.12.2012 à 10h33

[...] " Aujourd'hui, je crains que le débat ne convainque plus grand monde. Car en vérité, la gestion raisonnable des difficultés, réelles et reconnues, que pose ce projet aux habitants et aux agriculteurs du site a laissé place à une confrontation politique nationale et globale.

Mais je doute que tous le souhaitent. Le refus du dialogue n'est pas nécessairement du côté que l'on croit. Car à travers le symbole de Notre-Dame-des-Landes, c'est un autre modèle de société que l'on veut nous imposer....

[...] Je n'accepte pas que des hommes et des femmes politiques, par ailleurs impliqués dans la gestion quotidienne de nos collectivités locales, cautionnent l'idée que dans le bocage de Loire-Atlantique naisse un nouveau modèle de société symbolisé par des cabanes dans les bois et des potagers autogérés.

Je dénonce avec force l'imposture intellectuelle selon laquelle ce projet est incompatible avec un développement raisonnable de notre territoire.

Aujourd'hui, l'aéroport ici; demain, des projets d'infrastructures ferroviaires, routières ou d'autres équipements publics ailleurs. C'est un choix de société qui se pose."
Jacques Auxiette (Président PS de la région Pays de la Loire)


L'euro accélère sa hausse face au dollar dans un marché moins tendu

http://www.boursorama.com/actualites/l-euro-accelere-sa-hausse-face-au-dollar-dans-un-marche-moins-tendu-9f16084c6149bdd50d75b367d99acb9c

Un Euro fort, beaucoup trop fort, a fini par ruiner les pays de la zone euro !. Tant que les Etats de l'Eurozone et la BCE s'entêteront à soutenir un euro fort, en dehors de l'Allemagne, aucune économie des Etats de la zone euro n'est capable de maintenir son niveau de vie.  


http://zen-fiatlux.blogspot.fr/2012/12/budget-europeen-ou-la-ruine-annoncee.html

" La construction européenne s'est faite en partie contre la volonté affirmée des peuples.


Nous faire croire que nous pouvons maintenir notre pouvoir d'achat dans une France qui fabrique des millions de chômeurs. L'idéologie européenne d'une poignée de responsables Bruxellois nous racontent toujours la même rengaine : Il faut soutenir, coûte que coûte, les pays de la zone euro, peu importe leur endettement et leur divergence de politique sociale et économique. Et si,  ils poussaient les peuples à la récession, uniquement pour défendre leurs privilèges outranciers ?. Entretenir une Cour européenne de plus de 50 000 suzerains au service d'une BCE et d'un FMI et d'une Commission européenne qui ont un seul but commun, le dumping économique et social ?

Courriel : fevrieralain@hotmail.fr  

2 commentaires:

zen a dit…

L'Eurozone est-elle devenue le terrain de jeu favori de nos seigneurs UE de Bruxelles et de Strasbourg ?. Ces dictateurs, non élus par le peuple, sont engraissés par les lobbys commerciaux internationaux.

ArcelorMittal nous livre au grand jour la perversion de la démocratie. L'impuissante volonté politique s'affiche à la face du monde. L'unique dessein inéluctable de la France, sous tutelle de l'Eurozone, de ses responsables politiques, il se résume à défendre la survivance, coûte que coûte, d'un modèle économique et social voué à un échec retentissant dans quelques mois, voire dans quelques années.
A.F.

zen a dit…

Tout ça pour ça : 118 voix ramenées à 106 après 6 mois de travail des membres du Conseil Constitutionel ?. On se foutrait de la gueule de l'électeur- citoyen, on aurait pas fait mieux !.

Après la COCOE et la CONAR, il ne manquait plus que le mot COCU pour avoir la collection complète dans la famille "Magouille électorale", un très mauvaise pioche pour la démocratie française. En république bananière, on ne fait pas pire !.

..."Je ne suis pas étonnée", a ajouté la dirigeante du parti d'extrême droite. "J'avais analysé qu'avec la crise de l'UMP, les militants de l'UMP qui siègent au Conseil constitutionnel prendraient une décision politique", a-t-elle expliqué. Selon elle, "l'ensemble des journalistes, et même mes adversaires politiques, estimaient que ce recours serait validé"....