vendredi 23 novembre 2012

Financement politique - Vote blanc - Grecs et Britanniques by ???


« Bienvenue dans le monde paradoxal du financement de la vie politique. Figurez-vous qu'un responsable politique peut à la fois être à la tête d'un parti politique déclinant tout en dirigeant un micro-parti en pleine expansion....»

" Il ne faut se résigner à être malheureux que quand on ne peut plus faire autrement " Alfred Capus

Sur 577 députés, seulement 90 députés garnissaient les fauteuils de l'Assemblée Nationale !. A l'unanimité, ils ont approuvé le vote nul [uniquement les enveloppes vides seront comptabilisées]. Les autres enveloppes contenant des bulletins rayés, deux bulletins différents, etc...avec l'abstention. Comme on le voit, ce n'est qu'une toute petite reconnaissance. A  mon avis, c'est, d'une part le financement des partis politiques qui est préservé et, d'autre part c'est surtout une façon d'inciter les électrices et les électeurs à ne pas se retourner vers les partis extrêmes, droite ou gauche !. Ne soyons pas dupe de cette demi-supercherie en ces temps de violente crise interminable.  Il est vrai que ça suscite de très forts mécontentements

L'article du Canard enchaîné repris par Politique.net : " Bienvenue dans le monde paradoxal du financement de la vie politique..." m'interpelle :

Imaginons que 2 ou 3 personnes de la société civile décident de créer un micro-parti et, que cette création se multiplie par centaines et par milliers dans le pays, le manque à gagner pour l'Etat depasserait l'imagination !. Comment voulez-vous avoir confiance en ces politicards businessmans qui font de la politique pour le fric ou pour placer leur famille, leur copain, etc.... Le spectacle de haine partisane sous-jacent "financier" que Copé et Fillon affiche publiquement devant le monde entier, c'est une honte pour la France et les français. La classe politique française, toute entière, est discréditée pour longtemps. Que toutes ces personnalités politiques ne viennent plus faire la morale au peuple en tapant, à tour de bras, sur Marine Le Pen. Au vu du spectacle offert en ce moment et en mémoire des congrès de Reims, de Rennes, etc.., à l'UMP comme au PS, la modestie et le respect en matière de comportement "humaniste" devraient s'imposer.


De retour ?.

RTL vendredi matin 7H12 chronique d'Eric Zemmour


Et si le Premier ministre britannique David Cameron claquait la porte de l'Europe ? :


1 commentaire:

criscat a dit…

Et si les GB se sauvaient de l'europe? ALORS LA! que du bonheur!
Les français n'auraient plus à jouer les flics aux frontières pour préserver les enfants de sa gracieuse majesté, nous passerions le pétrole en dollars et laisserions le brent pourri des GB,nous n'aurions plus le tunnel a entretenir et les anglais ne percevraient plus de la France le milliard d'euros annuel!et le petit david cameron ne pourrait plus nous gonfler! il garderait sa livre qui ne fera jamais un kilo et c'est en perte qu'il draguerait la teutonne. Vive le départ des anglais!