dimanche 29 juillet 2012

Atmosphère vacancière pour les uns et vacances impossibles pour d'autres, la société française se délite sous la pression économique et financière de la BCE et du FMI !


 

Impossible de croire ces soi-disant experts économiques et financiers, plus souvent au service des lobbies, qui, hélàs, conseillent nos hommes politiques !.

Pourquoi la fuite en avant dans le surendettement des Etats de la zone euro imposée par les BCE-FMI règlerait-elle la crise économique et sociale à plus ou moins long terme ?.

Les citoyens européens vont consommer de moins en moins : la faute à la baisse du pouvoir d'achat et à l'augmentation des impôts et taxes. Les investissements privés ont commencé à régresser alors que les investissements publics, non rentables, explosent et, ils viennent accroître les déficits publics !.

Est-ce de la bêtise ou de l'entêtement ?. Pourquoi nos dirigeants européens persistent-ils dans la voie de la mutualisation des dettes publiques ?. Pourquoi les 17 pays de la zone euro sont condamnés à la récession économique et sociale ?. Il faudrait être sourd et aveugle, comme le sont de nombreux politiques pour ne pas s'en rendre compte !.

Le calcul de la parité de l'euro a été faussé initialement. Cette monnaie unique ne peut qu'amplifier les inégalités sociales entre pays membres de la zone euro. Le cautionnement de la moitié des dettes des 17 pays repose sur l'Allemagne et sur la France !. Au fur et à mesure que les mois passent, les pays de la zone euro s'enfoncent indubitablement dans la récession. Celles et ceux qui vous font croire que la sortie de crise, c'est pour demain, ce ne sont que des fieffés menteurs.

Pourra-t-on espérer un minimum de crédibilité dans les propos de nos gouvernants ?. Difficle de l'imaginer quand on constate honnêtement la faillite de la politique financière, économique et sociale menée dans les pays de la zone euro.

On voit la paille dans l'oeil du voisin européen. Croyez-vous que nos 22 régions françaises sont en meilleure posture ?.

« La récession s'accentue en Espagne, l'inquiétude monte : Les 17 régions d'Espagne ont quasiment perdu tout accès aux marchés de la dette en raison de coûts de refinancement devenus prohibitifs, forçant les plus touchées à solliciter des prêts de l'Etat central pour honorer leurs échéances.» Capital
http://ml.capital-news.fr/l2/69OCGofdf25/5631/2935118420.html

En 2005, la majorité des français avait exprimé leur volonté de dire NON à la Constitution européenne !. Nos parlementaires  l'auraient-ils déjà oublié ?. 
http://zen-fiatlux.blogspot.com
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

2 commentaires:

Anonyme a dit…

François Ier disait à sa manière :
"Souvent femme varie, bien fol est qui s'y fie" !

Relevé sur la Une du Canard enchaîné du 25 juillet 2012

Bzi,Bzi,Bzi, les abeilles " du ministère de la société du peuple", les amis d'Arnaud Montebourg"

" Les cerveaux ont fumé grave, au PS.

En épluchant les "contributions" déposées pour le prochain
"congrès", "Libération" du 19/07 a déniché des perles belles comme des haïkus.

La plus poétique revient au duo Aubry-Ayrault avec cette forte pensée apicultrice : "Le miel programmatique ne peut provenir que d'un parti ruche." Avec ou sans gelée Royal ?."

Voilà qui devrait rassurer l'opinion publique, lol !

zen a dit…

Taxe trottoir, lien à consulter :

http://www.lemondedudroit.fr/decryptages-profession-avocat/166215-utilisation-momentanee-du-domaine-public-cest-gratuit-.html