jeudi 8 mars 2012

Honorariat de maire-Finances Angevines-Destruction d'emplois-Finances Départements et Régions-Surdité...?.

En cette journée mondiale de la femme et, en attendant celles  des hommes, des animaux, des internautes, etc..., cette phrase, je ne la reprendrais pas à mon compte " ...je les aime pour deux..." mais pourquoi pas cette pensée d'un certain monsieur Jules Renard :  " Misogyne, c'est à dire amoureux de la première venue." . Je n'en crois pas un traître mot dirait le politique "ment" correct !.

Lundi soir dernier, Frédéric BEASTE, le nouveau maire s'est lancé dans une longue déclaration qui a débouché sur une espèce de " momification ou une mise en momille " de son prédécesseur, monsieur Jean-Claude Antonini, ex-maire d'Angers depuis le 20 janvier 2012. Après acceptation par monsieur le Préfet du titre de maire honoraire, monsieur Jean-Claude Antonini, sans vanité excessive bien qu'il soit né dans le midi !, il a répondu à son successeur : " Je partage ce que vous (F. Béatse) avez dit, je n'ai pas besoin que les gens m'aiment, je les aime pour deux. J'ai passé de grands moments avec vous. Merci ".

Monsieur Jean-Claude Antonini [médecin] était donc un homme de coeur !. Tout le monde l'aura-t-il bien compris ?. Sa démission surprise, [pas pour tout le monde], était-ce une mise à l'épreuve d'éventuels déficients cardiaques dans l'équipe municipale, ou un genre de test à l'effort pour conseillers municipaux "déprimés" ?. Comme seule réponse, je citerais Jules Renard : " Je ne réfléchis pas : je regarde et laisse les choses me toucher les yeux ".
Jean-Claude Antonini, ex-maire mais, il reste toujours Président d'Angers-Loire-Métropole
Salle du Conseil municipal d'ANGERS

N'ayant assisté qu'à une partie de ce conseil municipal, principalement axé sur le Budget 2012, je vous dis ce que j'en ai retenu :

que les dépenses augmentent de plus en plus vite que les recettes,

que l'on assiste à une constante dégradation de l'épargne brute de la ville d'Angers,

qu'il est urgent de faire des choix dans les investissements en privilégiant  le développement économique  au dépend de dépenses d'édifices somptuaires et, énormément coûteux en maintenance...

Pour vous en convaincre, lisez donc la suite  :

 

« L'économie française détruit des emplois depuis mi-2011 :

L'Insee, qui a révisé jeudi ses chiffres sur l'emploi salarié, a annoncé que l'économie avait détruit 22.600 postes au 4e trimestre 2011 et 31.500 au troisième, rompant ainsi avec une tendance positive depuis fin 2009....» AFP

Les médicaments qui rendent sourd !

Finances publiques : régions et départements sont de plus en plus endettés

« Le bilan de santé des régions et des départements continue de se dégrader. En 10 ans, leur endettement a bondi respectivement de 124 % et de 64 %. Et la perte du triple A n’arrange rien. [...]...Depuis 2001, la dette des régions n’a cessé de gonfler pour atteindre 16,6 milliards, comme celle des départements qui s'élève désormais à 29,5 milliards d'euros. Soit 854 euros par foyer fiscal pour les premières et 1.520 euros pour les seconds, selon nos calculs réalisés avec l'aide de Claude Jaillet, expert comptable honoraire.....»
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr  

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Copier-Coller

Sondeur 117 a dit...
ATTENTION AUX SONDAGES !

Présidentielles 1995

1er Tour Sondages
Lionel Jospin : 27 %
Jacques Chirac : 18 %

1er Tour Résultats
Lionel Jospin : 23,3 %
Jacques Chirac : 20,8 %

2ème Tour Résultats
Lionel Jospin : 47,6 %
Jacques Chirac : 52,6 %

« Fin 94, le premier ministre Edouard Balladur (UDF) caracole en tête des sondages. Annoncé derrière Jacques Delors (PS) au premier tour, il est par contre considéré comme le futur vainqueur.
Jacques Chirac, à la traîne, est tout de même vu comme un possible finaliste. Mais quel que soit son adversaire, Edouard Balladur doit l'emporter assez facilement.

Rien ne se passera finalement comme prévu. Delors retire sa candidature de peur de ne pas disposer d'une majorité assez forte et Edouard Balladur s'effondre dans l'opinion. Lionel Jospin, remplaçant de Delors pour le PS, et Jacques Chirac iront au second tour, qui sera remporté par le candidat RPR.

En se trompant sur l'identité des deux finalistes, les sondages réalisent la plus mauvaise estimation de l'histoire des présidentielles.»

http://www.planet.fr/election-2012-presidentielle-ne-vous-fiez-pas-trop-aux-sondages.139099.1696.html?overview=1

zen a dit…

" Quand Sarkozy s'agite sur le halal, il supprime le contrôle sanitaire par l'Etat pour la volaille "

Décret du 9 février 2012, encore un conflit d'intérêt validé par l'ETAT, de qui se moque-t-on ?.

" Une histoire de dinde, racontée (forcément) par Le Canard enchaîné. Un décret passé inaperçu
Dans son édition du 7 mars, l'hebdomadaire explique que Nicolas Sarkozy vient de faire "un joli cadeau aux industriels de la volaille". Les abattoirs pourront désormais couper le cou des poulets, dindes et autres canards sans aucun contrôle sanitaire de l'Etat.". Politique.net