vendredi 24 février 2012

La Présidentielle 2012 va-t-elle battre la campagne pour déverser ses tonnes de critiques sorties de boîtes à ordures partisanes ?.


Ne jamais oublier que seuls, votre politique et vous les politiques carrièristes, vous serez jugés responsables d'avoir mis  votre peuple dans la merde ?

Les citoyens électeurs-contribuables veulent savoir à quelle sauce ils vont être mangés !.

Les interrogations  ne manquent pas. Ils perdent patience. Ils n'ont plus confiance dans les institutions. Ils mettent sérieusement en doute la parole du président, du gouvernement et des parlementaires. Si vous continuez à faire la sourde oreille à leurs préoccupations, vous, les élites, vous aurez définitivement perdu votre crédibilité. 

Message à l'attention des postulants à la présidence de la République Française et, avis aux  partis politiques de gauche, de droite, du centre... :

Cette élection présidentielle est certainement la plus importante de toute la cinquième République. Le peuple en a soupé des mensonges, des gaspillages, de vos querelles et de vos magouilles politico-financières. La question primordiale qui taraude l'esprit de vos concitoyens, c'est essayer de s'en sortir de ce bourbier économique - financier. Le chômage ne cesse de croître ; la précarité menant à la pauvreté s'externalise jusqu'au fin fond de nos campagnes ; la santé publique devient un luxe pour les non titulaires de la CMU ; combien de personnes de la classe dite moyenne  ont-elles encore les moyens de se soigner convenablement ?. 


La ficelle est vraiment très et trop grosse !. Souvenez-vous de novembre 2007 : Le projet de Nicolas Sarkozy d'une Union Méditerranéenne !.

Souvenir de mercredi soir, 22 février 2012, sur France 2 : Nicolas Sarkozy, le président qui a déployé le tapis rouge devant de nombreux dictateurs, Ben Ali, El-Assad, Kadhafi, Moubarak..., il fallait oser remonter à 1985 pour critiquer la gauche sur une audience de 90 mn à l'Elysée !. Elle avait été accordée par François Mitterrand au chef de l'Etat Polonais, le général polonais Wojciech Jarulewski, ignoble dictateur.

Des signatures de contrats à foison qui se sont transformés en poison et, en déshonneur pour la France !

http://zen-fiatlux.blogspot.com
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

2 commentaires:

zen a dit…

Samedi 25 février 2012,à 13H55 sur Europe 1, la 5ème radio de France :

Sujet : le non débat TV entre Le Pen-Mélanchon sur l'A2,

commentaire d'une des grandes voix d'europe1 :

"Les français raffolent de ça et, les journalistes aussi" !.

No comment

Anonyme a dit…

groupe Nouveau Centre à l'Assemblée Nationale, est-il un déni de justice ou un déni de démocratie ?

http://ml.capital-news.fr/l2/65l8O6VCx47/5631/2935118420.html